Dimanche 18 février 2018

Le goût moderne d’Agutte et Sembat

L'ŒIL

Le 5 novembre 2007

Georgette Agutte (1867-1922), peintre et sculpteur, a produit plus de huit cents œuvres en l’espace de vingt-cinq ans. Si son art connaît à l’époque une belle notoriété, la postérité retiendra davantage son nom pour le couple qu’elle forma avec le ministre et député Marcel Sembat (1862-1922), et pour la collection qu’ils ont constituée au fil de leur vie commune, brisée tragiquement en 1922 par la mort brutale de Sembat à Chamonix et le suicide de son épouse quelques heures plus tard. Georgette Agutte est à l’origine de l’intérêt porté par Marcel Sembat à l’art de son temps et l’initiatrice de la collection qu’ils élaborent au gré de leurs goûts et de leurs envies, mais aussi guidés par le souci d’encourager les artistes. Sembat devient un fervent défenseur de l’art moderne, s’intéressant particulièrement à Albert Marquet et Henri Matisse.
Il écrit quelques articles à leur propos, qui en appellent d’autres, et l’homme politique devient alors dans le même temps critique d’art. Le musée de Grenoble fête aujourd’hui le quatre-vingtième anniversaire de l’entrée du fonds Agutte-Sembat dans ses collections – c’est en 1923 que le conservateur Andry-Farcy obtient ce legs prestigieux pour Grenoble – et présente à cette occasion la quasi-totalité des œuvres : soixante-six peintures, soixante-quatre dessins et gravures, vingt-deux céramiques, douze sculptures et trois tapisseries. Des œuvres qui appartiennent dans leur immense majorité au néo-impressionnisme – Signac, Cross, Luce et Van Rysselberghe – et au fauvisme,
avec des pièces majeures de Derain, Vlaminck, Van Dongen – Amusement, 1914 –, Rouault, Marquet, Manguin ou Camoin, sans oublier un ensemble de douze Matisse, dont l’Intérieur au tapis rouge de 1906.

« La collection Agutte-Sembat », GRENOBLE (38), musée de Grenoble, 5 place Lavalette, tél. 04 76 63 44 44, www.museedegrenoble.fr, 6 octobre-29 février, cat. musée de Grenoble/RMN, 148 p., 132 ill., 26 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°555 du 1 février 2004, avec le titre suivant : Le goût moderne d’Agutte et Sembat

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque