Samedi 28 novembre 2020

Le genre Teniers

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 décembre 2005 - 176 mots

KARLSRUHE (Allemagne) - Éminent représentant de la peinture de genre du siècle d’or flamand, David Teniers le Jeune (1610-1690) est à l’honneur à la Staatliche Kunsthalle de Karlsruhe. Les quatre-vingt-dix tableaux et la vingtaine de dessins réunis témoignent de son talent à évoquer avec humour et vivacité la vie quotidienne des Pays-Bas du Sud.

Le parcours retrace la carrière de l’artiste, depuis ses premières toiles à connotations moralisantes jusqu’aux paysages animés, en passant par ses sujets de prédilection : les réjouissances, fêtes villageoises et scènes grivoises de cabaret. Parmi les œuvres présentées, citons son premier grand Mariage paysan (1637), où une foule de personnages fument, jouent, dansent et discutent, ou la Fête villageoise (1648), de grand format, appartenant au Musée de Karlsruhe et typique de son univers pittoresque. Aux côtés des toiles du maître – dont certaines sont présentées pour la première fois au public – figurent quelques tableaux de ses plus brillants contemporains, tels Adriaen Brouwer, Pieter Bruegel le Jeune ou Jan Bruegel le Vieux.

« David Teniers 1610-1690 », Staatliche Kunsthalle, Hans-Thoma-Straße 2-6, Karlsruhe, Allemagne, tél.  49 721 929 3575, www.teniers.de. Jusqu’au 19 février.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°227 du 16 décembre 2005, avec le titre suivant : Le genre Teniers

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque