Samedi 14 décembre 2019

Le démon de la danse

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 3 décembre 2004 - 134 mots

PANTIN (Seine-Saint-Denis) - Inauguré en juin, le Centre national de la danse (CND) débute son programme d’expositions avec une ambitieuse incursion dans quatre siècles d’histoire de la danse. « La construction de la féminité dans la danse (XVe-XVIIIe) » examine la pratique culturelle de la danse à travers l’imagerie religieuse, mythologique voire médicale. Maria Nordera, dont la thèse universitaire est à l’origine du projet, se concentre sur la figure féminine, si provocante et lascive lorsqu’elle est en mouvement, et sa représentation dans les théories féministes modernes. Réalisée avec le concours iconographique de la Bibliothèque nationale de France, cette manifestation est l’occasion de mettre en valeur les quelques trésors conservés par le CND.

« La construction de la féminité dans la danse (XVe-XVIIIe) », Centre national de la danse, 1, rue Victor Hugo, 93507 Pantin, tél. 01 41 83 98 98. Jusqu’au 21 janvier 2005

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°204 du 3 décembre 2004, avec le titre suivant : Le démon de la danse

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque