Le corps et le décor

À Londres et Waddesdon, deux collections se dévoilent

Le Journal des Arts

Le 11 juillet 2008

Tandis que la Collection royale poursuit la présentation de son fonds de dessins avec « Raphaël et son cercle », Waddesdon Manor vient d’inaugurer un cabinet d’art graphique où sa collection, tournée vers les arts décoratifs, sera présentée par roulement.

LONDRES - Après Michel-Ange et Léonard de Vinci, la Collection royale conservée au château de Windsor continue de se dévoiler sur les cimaises de la Queen’s Gallery, avec un ensemble remarquable de dessins de Raphaël et son cercle. Parmi les 18 feuilles exposées, datées entre 1503, – alors que le peintre travaillait encore en Ombrie – et 1518 – temps de l’apogée romain –, on remarque une étude pour un tableau perdu, La Vierge à l’Enfant avec sainte Élisabeth et Jean-Baptiste enfant, et d’importants dessins préparatoires pour la Dispute du Saint-Sacrement. Les sources de l’art de Raphaël ne sont pas oubliées, et d’abord son propre père Giovanni Santi, avec Une femme debout devant des rochers, seul dessin à lui être universellement attribué, mais aussi un petit groupe d’œuvres de ou d’après le Pérugin, dont un exceptionnel Homme en armure. Parmi ses élèves, Giulio Romano est le mieux représenté, notamment dans sa période mantouane avec Le dieu du vent et deux déesses de la pluie parmi les nuages, bel exemple de sa technique. S’y ajoutent les Perino del Vaga et autres Polidoro da Caravaggio. Après Londres, cette exposition sera présentée à Washington, Toronto et Los Angeles, au Musée Getty.

Non loin de Londres, une autre collection d’arts graphiques vient d’être révélée au public. Waddesdon Manor est célèbre pour son exceptionnelle collection de meubles et d’objets d’art réunie à la fin du siècle dernier par le baron Ferdinand de Rothschild, à laquelle est venue se joindre une partie de celle d’Edmond de Rothschild, de la branche française. Malgré le legs de 10 000 gravures et 4 000 dessins au Musée du Louvre, ce dernier a pu enrichir le cabinet de Waddesdon Manor, déjà richement doté par Ferdinand, de 1 600 feuilles des XVIIe et XVIIIe siècles en relation avec les arts décoratifs. Des ornemanistes comme Gilles-Marie Oppenord ou Juste-Aurèle Meissonnier figurent dans cet ensemble, qui peut être comparé aux plus importants dans ce domaine. La présentation temporaire dans un cabinet ouvert au deuxième étage de la demeure devrait asseoir un peu plus la réputation du lieu.

- RAPHAËL ET SON CERCLE, 21 mai-10 octobre, Queen’s Gallery, Buckingham Palace, St James Place, Londres, tél. 44 171 839 1377, tlj 9h30-16h30. - LA COLLECTION DE DESSINS, Waddesdon Manor, Rothschild Collection, Aylesbury, Buckinghamshire, tél. 44 129 665 1226, tlj sauf lundi et mardi 10h-17h.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°83 du 14 mai 1999, avec le titre suivant : Le corps et le décor

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque