Vendredi 23 février 2018

Musée Condé, Chantilly (60). Jusqu’au 16 août 2010

Le Bourbon magnifique

Par Dominique Vergnon · L'ŒIL

Le 18 juin 2010

Aucun souverain n’a été autant représenté ! Jeune prince héritier de Navarre, capitaine caracolant devant ses troupes, roi habile lancé à la conquête de son royaume, monarque débonnaire jouant avec ses enfants, les portraits d’Henri IV (1553-1610) abondent.

Peintures, médailles, gravures et bustes ont fixé à jamais ses traits. 
Ainsi, dessiné « aux trois crayons » dans la veine des Clouet, le visage du Béarnais à vingt ans est le miroir annoncé de cette tête au noble port qu’une miniature de 1605 représente cuirassé et écharpe blanche en sautoir ; il en a cinquante. Un portrait de Pierre-François Cozette mérite un double regard. De loin, l’œil assure qu’il s’agit d’une peinture ; de près, il constate sa méprise : c’est une délicate tapisserie des Gobelins. Le beau portrait peint de Gabrielle d’Estrées, la femme de son cœur, « blonde, dorée, d’une taille admirable », achève un parcours de gloire et d’amour. 

Répétition tragique de l’histoire ! Henri III, qui lègue le royaume à celui qui est son cousin et son beau-frère, est assassiné par le même fanatisme qui armera une vingtaine d’années plus tard le bras de Ravaillac. Car, malgré ses efforts, les religions – Henri en a changé sept fois – n’ont cessé de se livrer des guerres que la relance de l’économie par Sully n’apaisera pas.

Quel meilleur décor que la magnifique galerie des Cerfs pour ces quelque cent pièces – certaines rares – retraçant les événements fondateurs de ce règne controversé ? Le peuple, qui de son vivant voulait le faire descendre de son trône, lui offrira, mort, un piédestal. Henri IV venait en voisin à Chantilly, réserve pour la chasse et abri pour le repos du Galant. Le visiteur est invité à vivre l’envol du Bourbon vers la postérité. Son descendant, le duc d’Aumale, a réuni dans la ferveur une imagerie qui acheva d’auréoler le mythe du « bon roi ».

« Henri IV. Portraits d’un règne », musée Condé, domaine de Chantilly, Chantilly (60), www.chateaudechantilly.com, jusqu’au 16 août 2010.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°626 du 1 juillet 2010, avec le titre suivant : Le Bourbon magnifique

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque