Vendredi 23 février 2018

L’art mis en scène

Artistes et théâtre, de Washington à Aix

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 12 septembre 2008

Deux expositions estivales, en France et aux États-Unis, sont consacrées aux relations riches et mouvementées que les artistes ont entretenues depuis une centaine d’années avec le monde du théâtre. Le hasard fait bien les choses puisque les deux manifestations sont complémentaires, Washington se concentrant sur “les artistes et le théâtre d’avant-garde à Paris, 1887-1900”?, alors qu’à Aix-en-Provence, “l’Art et la Scène”? s’attache à la première moitié de notre siècle.

WASHINGTON/AIX-EN-PROVENCE. À la fin du dix-neuvième siècle, les relations fructueuses qui s’engagent entre le milieu du théâtre et celui de la peinture sont le fruit de trois heureuses initiatives de directeurs de théâtres d’avant-garde. André Antoine, directeur du Théâtre libre, en prend l’initiative en 1887, avant de poursuivre ce travail jusqu’en 1894. Il est imité, de 1890 à 1892, par le poète Paul Fort, directeur du Théâtre d’art, puis par Aurélien Lugné Poe au Théâtre de l’Œuvre, de 1893 à 1900. L’exposition de Washington présente essentiellement des programmes de théâtre illustrés par certains des plus talentueux artistes de l’époque, de Henri de Toulouse-Lautrec et Pierre Bonnard à Édouard Vuillard, Paul Signac ou Henri-Gabriel Ibels. Ils proviennent d’un ensemble donné à la National Gallery of Art par les collectionneurs Liane et Martin Atlas, et la Fondation Atlas. Au total, le musée propose soixante-cinq programmes de théâtre illustrés, signés par vingt-neuf artistes. Ces derniers ont bénéficié de commandes de directeurs qui voulaient non seulement présenter au public de nouvelles productions dramatiques, mais aussi le confronter aux nouveaux courants stylistiques apparaissant alors dans le domaine des arts plastiques. Henri de Toulouse-Lautrec a ainsi réalisé l’affiche pour la pièce le Missionnaire, montée au Théâtre libre, où le peintre n’a pas illustré le spectacle proprement dit mais s’est plutôt focalisé sur le public, allant même jusqu’à y inclure ses ami(e)s, notamment la danseuse du Moulin-Rouge Jane Avril.

Costumes et décors
Les relations entre les artistes et les arts de la scène ne se sont pas limitées aux affiches et aux programmes, ainsi qu’en témoigne l’exposition de la Galerie d’art du Conseil général des Bouches-du-Rhône, à Aix-en-Provence, qui commémore à sa manière les cinquante ans du Festival d’Aix. Les peintres ont marqué de leur empreinte costumes et décors, comme le montrent les deux maquettes réalisées par Espace et Cie, à Lyon, de Skating Ring et de La Création du monde conçus par Fernand Léger. Dans un accrochage serré, “L’Art et la Scène” réunit des études pour des costumes d’André Lhote (Le Songe d’une nuit d’été, 1915), Picasso (Le Tricorne, 1920), Bazaine (Le Sicilien ou l’Amour peintre, 1942), Chagall (L’Oiseau de feu, 1945), Cassandre (Don Juan, 1949), Balthus (Cosi fan tutte, 1950), Masson (Tambour-Major, 1965). Au niveau des décors, les études en trois dimensions d’Antoni Clavé, notamment pour le ballet de Roland Petit La Peur (1954), sont des constructions d’étoffes, de cordes et de bois que ne renieraient pas certains artistes du groupe Supports-Surfaces. Plus loin, l’exposition propose des lithographies de Matisse mettant en scène une Danseuse-acrobate, une Petite danseuse en cuivre de Gargallo, ou encore un formidable dessin à l’encre de Bourdelle saisissant une attitude de la danseuse Isadora Duncan. Malheureusement, le choix de certaines pièces est plus problématique, comme le Chant de la prairie de Miró, toile dont le rapport au thème est vraiment hasardeux. Pour “une exposition d’été”, il semble que le plaisir de montrer des œuvres l’ait emporté à Aix sur la rigueur thématique.

- ARTISTES ET LE THÉÂTRE D’AVANT-GARDE À PARIS, 1887-1900, jusqu’au 7 septembre, National Gallery of Art, Fourth Street at Constitution Avenue, Washington D.C., tél. 1 202 737 4215, Internet : www.nga.org, tlj sauf lundi 10h-17h, dimanche 11h-18h. Puis au National Academy Museum, New York, du 3 octobre au 3 janvier 1999. - L’ART ET LA SCÈNE, HOMMAGES À EUTERPE, POLYMNIE ET TERPSICHORE, jusqu’au 30 septembre, Galerie d’art du Conseil général des Bouches-du-Rhône, 21bis cours Mirabeau, 13100 Aix-en-Provence, tél. 04 42 93 03 67, tlj 11h-18h30. Catalogue, éd. Actes Sud, 112 p., 140 F.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°65 du 28 août 1998, avec le titre suivant : L’art mis en scène

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque