Samedi 24 février 2018

L’art, le jour et la nuit

Toute la lumière est faite au Donjon de Vez

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 8 juillet 2008

L’éclipse totale du soleil a passionné la France au mois d’août. Le Donjon de Vez, dans l’Oise, rebondit sur l’événement et propose, jusqu’au 24 octobre, un clin d’œil au phénomène céleste.

VEZ - Le commissaire-priseur Francis Briest organise depuis quelques années des expositions estivales dans sa propriété picarde. Après Calder et Miró, le Donjon de Vez accueille cet été des artistes vivants réunis par Laurent Lebon qui – éclipse oblige – a titré son exposition “Un, deux, trois, soleil !” Certes, la manifestation s’articule largement autour du soleil et de sa disparition, mais le conservateur du Patrimoine a plus largement privilégié une approche métaphorique de l’événement. Apparitions et disparitions, effets visuels, trompe-l’œil et jeux sur la réalité ne cessent de se succéder dans les propositions de la vingtaine d’artistes invités sur ce site médiéval.

Dès l’allée centrale qui mène à l’entrée de l’enceinte de la place forte, Deux et deux... quatre, une pièce créée spécialement par Felice Varini, joue sur l’image du lieu qui se décline à partir de quatre points de vue. Ce concept d’alignement a également présidé à la création d’un curieux ovni posé un peu plus loin sur la pelouse. Cette Chambre de l’éclipse, conçue par Jean Bernard Métais, permet de fixer le soleil tout en étant protégé par un filtre. Ailleurs, d’autres images paraissent ou apparaissent, dans le dispositif de Damiana ou à travers les miroirs trompeurs de Jacqueline Dauriac, quand le “visible” ne surgit pas lui-même, comme dans Invisibile de Giovanni Anselmo. À côté de pièces de François Morellet, Malachi Farrell, Marc Couturier, Jean-Jacques Rullier ou Marcus Raetz, la salle des gardes abrite une étrange installation composée d’une cinquantaine de luminaires contemporains (tous provenant du Fonds national d’art contemporain). S’allumant et s’éteignant de façon rythmique, ces lampes semblent répondre en cœur, avec le soleil, à la formule divine chaque jour réitérée : “Que la lumière soit !”.

UN, DEUX, TROIS, SOLEIL !

Jusqu’au 24 octobre, Donjon de Vez, 60117 Vez, tél. 03 44 88 55 18, tlj 14h-18h.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°87 du 27 août 1999, avec le titre suivant : L’art, le jour et la nuit

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque