Mercredi 19 décembre 2018

L’Art islamique de l’Ermitage

Par Laure Meyer · L'ŒIL

Le 1 juillet 2004 - 326 mots

Venue de Saint-Pétersbourg, la célèbre collection des arts nés en terres d’islam conservée au musée de l’Ermitage est temporairement visible à Londres dans la partie de Somerset House cédée au musée de Saint-Pétersbourg. « Heaven on Earth » – « Paradis sur terre » – le titre est ambitieux. Il désigne une sélection de chefs-d’œuvre, du VIIIe au XIXe siècle, complétés par la collection Khalili de Londres. Au total cent trente-trois objets créés de l’Espagne au Proche-Orient, Perse, Asie centrale et Inde. Produites pour la gloire de Dieu d’abord, ces œuvres n’oublient cependant pas les représentants terrestres de cette gloire. Les corans étalent l’élégante perfection de leurs diverses graphies qui se poursuivent au xive siècle sur des frises de carreaux de faïence et dans la transparence des lampes de mosquée. Les arts des métaux, triomphe de Mossoul au XIIIe siècle, sont particulièrement bien représentés par des plats en argent doré décoré, mais aussi des aquamaniles zoomorphes en bronze. On remarque particulièrement celui avec un jeune zébu têtant et un lion qui mord la mère. Le tout, précise une inscription incrustée en argent, a été coulé en une seule fois, et est une réussite remarquable étant donné la complexité de cette pièce iranienne qui date de 1206. Après une série de textiles aux motifs complexes, la peinture s’étale largement. Les miniatures déploient le « paradis sur terre » des divers Shahname, suivies de feuilles d’albums réalisées à la cour d’Ispahan au XVIIe siècle, remarquables silhouettes de personnages apparaissant sur un fond précieux. Elles annoncent la peinture moghole de l’Inde puis, pour le XIXe siècle, les portraits très caractéristiques de la cour des Qajars. Un grand périple donc, qui prouve les facultés de mutation de ces arts au fil des siècles, arts de cour développés dans les ateliers royaux selon le désir des souverains.

« Heaven on Earth : Art from Islamic Lands », LONDRES (G.-B.), Somerset House, The Strand, tél. 00 44 020 7845 4600, 25 mars-22 août.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°560 du 1 juillet 2004, avec le titre suivant : L’Art islamique de l’Ermitage

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque