Vendredi 22 novembre 2019

L’art de la subversion

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 2 décembre 2005 - 127 mots

SAINT-DENIS - Daumier, Grandville, Traviès, Cham, André Gill, Bertall, Alfred Le Petit, Georges Lafosse,
Paul Klenck, Moisan, Jean Effel, Faizant, Chenez, Willem, Wolinski ou Cabu… Autant de dessinateurs qui se sont fait les chantres d’un genre à part entière : la caricature. Le Musée d’art et d’histoire de Saint-Denis réunit 500 gravures et dessins de presse, parus en France de 1789 à nos jours, ainsi que des pièces insolites. Le Charivari, L’Éclipse, Le Canard Enchaîné, Le Monde et Charlie Hebdo, les statuettes de Dantan ou les marionnettes du « Bébête Show » se côtoient sur les cimaises du musée. Ils évoquent l’engagement de leurs auteurs, les codes de ces images, mais aussi la censure.

« À la charge ! La caricature dans tous ses états », Musée d’art et d’histoire, 22 bis, rue Gabriel-Péri, 93200 Saint-Denis, tél. 01 42 43 37 57. Jusqu’au 27 février 2006

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°226 du 2 décembre 2005, avec le titre suivant : L’art de la subversion

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque