Vendredi 23 octobre 2020

Pontoise (95)

L’arbre un sujet dans le vent

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 18 mai 2012 - 302 mots

Après une exposition à l’École des beaux-arts de Paris consacrée à sa représentation dans l’histoire de la photographie, le printemps s’achève sur une série d’expositions organisées dans le Val-d’Oise, département très boisé et terre d’élection de nombreux artistes, autour de la problématique de l’arbre dans la peinture.

Le Musée Tavet-Delacour de Pontoise se focalise sur une période décisive dans l’évolution de la peinture de paysage allant de la deuxième moitié du XIXe siècle jusqu’aux années 1920, période où la place de l’arbre dans le tableau évolue de façon radicale, passant de décor à sujet principal. Ce cadre chronologique permet d’appréhender la vitalité créatrice d’une période marquée par la succession des courants modernes : naturalisme, impressionnisme, postimpressionnisme, symbolisme, nabis, fauves ou encore expressionnisme.

Autant de mouvements et de sensibilités qui ont porté sur ce thème un regard différent et ont en fait un marqueur stylistique de leur manière ; cadrage photographique chez Corot, écriture nerveuse chez Pissarro, pointilliste chez Seurat ou encore silhouette onirique presque évanescente chez Sérusier. L’arbre constitue un terrain d’expérimentation très fertile, et c’est notamment par l’étude, la schématisation et la géométrisation de son dessin que Mondrian aboutit progressivement à un système de composition structurel et orthogonal : l’abstraction.
À travers quatre-vingts œuvres, l’exposition dresse un panorama varié des différentes écritures plastiques de l’arbre et de ses enjeux artistiques. Cette exposition primesautière réunit de belles toiles célèbres et d’autres moins, dont certaines, issues de collections privées, comme un grand tableau de Gustave Doré, n’ont même jamais été présentées au public. Intelligemment, elle mélange des artistes populaires, comme l’école de Barbizon et les impressionnistes, avec des peintres réputés plus difficiles d’accès comme Maurice Denis ou Paul Ranson.

« L’arbre dans la peinture de paysage entre 1850 et 1920 de Corot à Matisse », Musée Tavet-Delacour, 4, rue Lemercier, Pontoise (95), www.ville-pontoise.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°647 du 1 juin 2012, avec le titre suivant : L’arbre un sujet dans le vent

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque