Vendredi 14 décembre 2018

Londres

L’aquarelle dans l’Inde du XIXe siècle

Des Kalighat en l’honneur de la déesse

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 novembre 1994 - 312 mots

La peinture Kalighat est à l’honneur au Victoria & Albert Museum, avec une centaine d’aquarelles peintes au XIXe siècle pour les pélerins se rendant au temple de la déesse Kali, à Calcutta.

LONDRES - Les sujets de ces aquarelles, peintes en l’honneur de la déesse Kali, s’inspirent de la mythologie hindoue, de la vie à la cour et du règne animal. Avec le temps, la production abondante des artistes locaux s’est trouvée disséminée dans tout le sub-continent indien, et en grande partie détruite ou perdue. Aujourd’hui, les collections les plus importantes de peinture Kalighat appartiennent à des musées britanniques, le Victoria & Albert Museum détenant l’ensemble le plus complet.

L’exposition est la première entièrement consacrée à cet art. Soutenue par British Telecom, elle réunit autour des œuvres du Victoria & Albert des prêts de la India Office Library, du British Museum et du Welcome Trust. Elle ira ensuite dans le Leicestershire, dans le Yorkshire et à Oxford.

Une Galerie Nehru exiguë
Son inauguration au Victoria & Albert coïncide avec le renouvellement bisannuel des pièces présentées dans la Galerie Nehru d’art indien. La collection indienne du musée comprend environ 40 000 objets, et constitue la plus grande collection d’art et d’artisanat indiens hors de l’Inde. Or la galerie Nehru, ouverte en 1990, ne peut accueillir que 5 % du fonds, ce qui justifie l’adoption de ce système d’exposition par roulement.

Pendant les deux ans qui viennent, on pourra admirer le costume de la reine d’Oudh, riche toilette du début du XIXe siècle, rendue à sa splendeur d’origine après quatre ans de restauration approfondie, ainsi que le célèbre Tippo’s Tiger, un automate rugissant.

Le musée fêtera également le "Noël indien" avec, entre autres, des démonstrations de l’art de la miniature et des spectacles de danse et de musique indiennes, du 9 au 22 décembre.

"Kalighat Paintings", London, Victoria & Albert Museum, jusqu’au 19 février 1995

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°8 du 1 novembre 1994, avec le titre suivant : L’aquarelle dans l’Inde du XIXe siècle

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque