Samedi 24 février 2018

L’Allemagne, très emballée

Deux expositions pour Christo et Jeanne-Claude à Berlin

Le Journal des Arts

Le 8 février 2008

Six ans après l’empaquetage du Reichstag, Christo et Jeanne-Claude retournent à Berlin pour une double exposition. Alors que le Martin-Gropius-Bau présente une rétrospective de leurs premiers travaux et l’ensemble du projet Wrapped Reichstag, la Neue Berliner Kunstverein s’attache à deux œuvres encore à l’état d’ébauche.

BERLIN (de notre correspondante) - Wrapped Reichstag, work in progress (Le Reichstag emballé) a débuté en 1971 et ne fut achevé qu’en 1995. Le projet est né d’une carte postale envoyée à Christo et Jeanne-Claude en 1962 par leur ami américain Michael Cullen. Résidant alors à Berlin, ce dernier suggérait de considérer le Reichstag comme un bâtiment à emballer. Édifié en 1884 par l’architecte Paul Wallot, incendié en 1933 par les nazis, et endommagé pendant la Seconde Guerre mondiale, l’édifice reconstruit dans les années 1960 près du Mur de Berlin était alors un symbole de la démocratie occidentale. L’autorisation de procéder à son empaquetage fut refusée aux deux artistes jusqu’en 1994. La réalisation de l’œuvre fit finalement l’objet d’un débat et d’un vote au Parlement en session plénière. L’opération eut lieu au cours de l’été de l’année suivante : cent mille mètres de tissu en fibre de propylène, 15 600 m2 de corde, 90 grimpeurs et 120 monteurs furent alors nécessaires pour le plus grand bonheur du million de personnes qui s’était rendu sur place pendant quatorze jours. Succès énorme en termes d’image pour la ville de Berlin, cette opération est aujourd’hui largement documentée dans la présentation du Martin-Gropius-Bau. Elle y voisine les premiers travaux du couple ; en tout, près de 400 œuvres réalisées en Europe de 1958 à 1964, provenant d’une quarantaine de musées et de quelque 140 collections privées, et réparties sur 3 600 m2.

Financée par la capitale allemande avec une enveloppe de 10,1 millions de francs, la rétrospective est complétée par la présentation à la Kunstverein de deux projets plus récents : The Gates remonte à 1979 et prévoit l’installation de 11 000 cadres en métal de plus de quatre mètres de haut, recouverts d’un drap au sommet, tout le long des 42 km de sentiers de Central Park. Quant à Over the River, il s’attaque au fleuve Arkansas qui coule dans l’État du Colorado. Si la première œuvre restera vraisemblablement à l’état de plans – les autorités new-yorkaises se montrant frileuses face à l’afflux prévisible de visiteurs –, la seconde devrait se concrétiser en 2004. Un immense drap recouvrira alors le cours d’eau sur près de 11 km.

- Christo & Jeanne-Claude, Works in Progress, jusqu’au 30 décembre, Neuer Berliner Kunstverein, Chausseestr. 128/129, Berlin, tél. 49 30 280 70 20, tlj sauf lundi 12h-18h ; Christo & Jeanne-Claude, Early Works, 1958-1969 – WRAPPED Reichstag, 1971-1995, jusqu’au 30 décembre, Martin-Gropius-Bau, Niederkirchnerstraße 7/coin Stresemann straße 110, Berlin, tél. 49 30 254 86 112, tlj sauf mardi 10h-20h

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°132 du 14 septembre 2001, avec le titre suivant : L’Allemagne, très emballée

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque