Jeudi 13 décembre 2018

L’âge du thé

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 12 décembre 2012 - 105 mots

PARIS - Avant-goût du « Thé, histoires d’une boisson millénaire », au Musée Guimet, la Tonne de thé compactée par l’artiste chinois Ai Weiwei symbolise le poids mondial de ce breuvage.

L’esprit du thé pratiqué par les moines zen, les samouraïs ou les lettrés se reflète dans le bel ensemble d’objets rituels allant de céladons Song « clair de lune » à de rares théières tibétaines en orfèvrerie. Chef-d’œuvre du chanoyu, la cérémonie japonaise du thé, un bol à effets dits « fourrure de lièvre » a appartenu au shogun Oda Nobunaga au XVIe siècle.

Musée Guimet, 6, place d’Iéna, 75116 Paris. Jusqu’au 28 janvier.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°381 du 14 décembre 2012, avec le titre suivant : L’âge du thé

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque