Mardi 11 décembre 2018

L’abstraction de Geer Van Velde

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 30 juin 2000 - 108 mots

« Pour chaque tableau, c’est une lutte sans merci », déclarait Geer Van Velde (1898-1977), peintre d’origine hollandaise.

Après le Musée Picasso d’Antibes, c’est au tour du Musée d’Unterlinden, à Colmar (tél. 03 89 20 15 50) de réunir, jusqu’au 29 octobre, quelque 70 peintures et dessins illustrant le parcours de cette figure majeure de l’art abstrait d’après-guerre. L’artiste s’est orienté vers l’abstraction en 1944. Dans les années cinquante, la couleur a acquis dans ses toiles une autonomie plus marquée par le jeu des aplats colorés. Enfin, les années 1960-1970 ont vu naître les grandes compositions aux mouvements circulaires dans lesquelles son œuvre semble s’accomplir et se libérer.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°108 du 30 juin 2000, avec le titre suivant : L’abstraction de Geer Van Velde

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque