Lundi 10 décembre 2018

La vie de château à Vence

Treize artistes au château Notre-Dame des Fleurs

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 29 août 1997 - 225 mots

En réaction aux manifestations de la Côte d’Azur consacrées à la Modernité de 1918 à 1958, la Galerie Beaubourg, à Vence, présente une exposition qui réunit les maîtres du Nouveau Réalisme.

VENCE. Contestant le terme de 1958 fixé par les commissaires de l’exposition "La Côte d’Azur et la Modernité", Pierre Nahon estime que c’est au contraire à partir de cette période qu’un mouvement artistique – le Nouveau Réalisme – s’est véritablement ancré dans la région. D’abord collectionneur lui-même, puis galeriste pour un certain nombre de ces créateurs, il présente aujourd’hui dans son château de Notre-Dame des Fleurs une centaine de pièces, souvent historiques, de ce mouvement. La première salle réunit par exemple un bel ensemble de travaux de Niki de Saint-Phalle, César, Klein, Spoerri, Tinguely ou Christo. Les Affichistes sont à l’honneur avec d’intéressantes confrontations entre Rotella, Villéglé (Bd de la Bastille, 1968), Dufrêne et Hains. Omni­présent dans l’exposition, Arman y déploie les nombreuses facettes de son travail : des "allures", des accumulations, des colères, mais aussi des poubelles pour des œuvres "belles comme un Monet, mais avec des ordures", selon Pierre Nahon. De Christo, figure un amusant Wrapped portrait (1963) de Brigitte Bardot, qu’il a peint avant de l’emballer.

LA MODERNITÉ APRÈS 1958, LES NOUVEAUX RÉALISTES, jusqu’au 31 octobre, château Notre-Dame des Fleurs, 2618 route de Grasse, Vence, tél. 04 93 24 52 00.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°42 du 29 août 1997, avec le titre suivant : La vie de château à Vence

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque