Mardi 11 décembre 2018

La Renaissance espagnole à New York

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 30 juin 2000 - 154 mots

Le Patio de Vélez Blanco, installé au Metropolitain Museum ( 1 212 535 7710) est de nouveau accessible au public, après trois ans de rénovation.

Il s’agit de la pièce maîtresse du château de Don Pedro Fajardo y Chacón construit entre 1506 et 1515 à Vélez Blanco, ville qui lui avait été offerte pour avoir repoussé les Maures d’Andalousie. Les 2 000 éléments en marbre des galeries, de style Renaissance, ont été réalisés par des artistes italiens du Nord travaillant en Espagne et s’inspirant eux-mêmes des monuments de la Rome antique. Jusqu’au 7 janvier, deux expositions accompagnent la réouverture : les sculptures et objets de la Renaissance espagnole (pièces de la collection du musée new-yorkais) et Les Frises oubliées du Château de Vélez Blanco. Ces bas-reliefs illustrant les thèmes du triomphe de César et les travaux d’Hercule appartiennent au Musée des arts décoratifs de Paris, où ils ont été récemment présentés (lire JdA n°94).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°108 du 30 juin 2000, avec le titre suivant : La Renaissance espagnole à New York

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque