Vendredi 23 février 2018

La polka numérique d'Opalka

L'ŒIL

Le 25 août 2008

Dans un village, près de Narbonne, le L.A.C. (Lieu d'Art Contemporain) accueille Roman Opalka. Depuis 1965, cet artiste polonais a défini sa recherche picturale en partant du chiffre “un” jusqu'à l'infini. Il écrit ainsi une suite de nombres sur des toiles dont les fonds s'éclaircissent au fil des ans, passant du noir le plus profond pour, un jour, aboutir au blanc le plus pur. Quand une toile est achevée, il se prend en photo puis s'enregistre sur un magnétophone et énumère les nombres en polonais. Opalka œuvre sans trêve à la recherche du temps perdu.

SIGEAN, Hameau du Lac, jusqu'au 27 septembre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°499 du 1 septembre 1998, avec le titre suivant : La polka numérique d'Opalka

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque