Vendredi 16 novembre 2018

La photographie en trois temps

L'ŒIL

Le 1 mars 2003 - 352 mots

Passé, présent ou futur, trois temps et trois talents sont conjugués à la galerie de La Filature, pour cette exposition qui réunit les travaux de trois femmes photographes. Trois regards sur la notion de temps, et trois époques aussi, des années 1970 de Claude Batho aux photographies de Léa Crespi, en passant par l’œuvre d’Annelies Strba. En noir et blanc, les clichés de Claude Batho (1935-1981) fixent des instants de la vie quotidienne, ses proches, des paysages aussi, avec un travail particulier sur la lumière qui poétise les sujets. « J’ai voulu rendre sensibles des instants très simples, en retenir les silences », disait-elle. Ce sont des moments arrêtés qui incitent à la méditation, tandis que le diaporama d’Annelies Strba (née en 1947), Shades of time, évoque le temps dans sa continuité, la vie dans son évolution à travers une installation visuelle et sonore de deux cent quarante clichés, projetés sur trois écrans. Léa Crespi, jeune photographe née en 1978, avait exposé en 2000, déjà à La Filature, des photographies monumentales. Pour sa seconde invitation, collective cette fois, elle a choisi de présenter des petits formats, témoignages de ses rencontres, de ses errances, à la manière d’un carnet intime. Les portraits de Léa Crespi pourraient, à certains moments, rappeler ceux de Nan Goldin pour cette façon de photographier au jour le jour, de saisir des instants fugitifs, de transmettre une émotion par la sincérité et la proximité des corps et des visages. Un lien affectif très fort est perceptible. Cette série, intitulée Aujourd’hui, n’a rien d’un exercice de style mais témoigne plutôt de la part de l’artiste d’une volonté de saisir au plus près ce et ceux qui l’entourent, les petits détails de l’existence qui en font toute la substance. Une démarche humaine et sensible où perce aussi un certain désespoir. Le parcours de Léa Crespi est à suivre de près. Primée en 1999 lors des Rencontres internationales de la Photographie d’Arles, elle a déjà plusieurs expositions à son actif, en France comme à l’étranger.

MULHOUSE, La Filature, 20 allée Nathan Katz, tél. 03 89 36 28 28, www.lafilature.org, 28 janvier-23 mars.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°545 du 1 mars 2003, avec le titre suivant : La photographie en trois temps

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque