Dimanche 21 octobre 2018

La passion des Weinberg

\"De Greco à Mondrian\" à Lausanne

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 février 1997 - 457 mots

La Fondation de l’Hermitage accueille quatre-vingts peintures, objets et dessins de la collection Weinberg. La cohérence et l’originalité de cet ensemble le placent parmi les plus importants d’Europe.

LAUSANNE - Les collections privées réservent souvent de belles surprises, quand elles n’offrent pas tout simplement une lecture renouvelée de l’histoire de l’art. Loin de l’orthodoxie des musées, elles sont en effet le reflet fidèle de la liberté et de la passion qui guident les collectionneurs. L’ensemble réuni par les Zurichois Rolf et Margit Weinberg en est le parfait exemple. L’historienne d’art et le directeur de magasins ont acquis à partir de la fin des années soixante, auprès de particuliers ou de galeries américaines pour l’essentiel, des tableaux souvent atypiques dans la production des artistes choisis. Cette recherche incessante d’œuvres "originales" a été le moteur d’une collection qui passe en revue trois siècles de création, du XVIe siècle, avec le Greco, jusqu’au début du XXe siècle, avec de nombreuses œuvres classiques modernes de Schlemmer, Kandinsky et Mondrian. La qualité picturale et, à chaque fois, le mystère qui entoure les toiles ont été déterminants pour les acquisitions.

Ainsi La loge de théâtre, le Monsieur et la Dame, de Vallotton, est, du point de vue du style, difficilement datable de 1909, même s’il s’agit pourtant de l’année où le peintre d’origine suisse exécuta la toile. Elle évoque en effet les scènes de la vie parisienne et participe d’une démarche que Vallotton a menée près de vingt ans plus tôt. De même, Casagemas dans son cercueil (1901), de Picasso, est une œuvre charnière dans la production du maître, effectivement réalisée peu de temps après le suicide de son ami. Picasso a baigné le tableau de bleu, ce qui en fait l’un des premiers de cette période. Il a d’ailleurs avoué avoir spontanément utilisé cette couleur en pensant à son ami décédé.

Parmi les peintures anciennes, la collection comprend une très belle Crucifixion du Greco et un ensem­ble important de peintures XIXe. Les artistes français du siècle dernier sont bien représentés avec Corot, Daumier, Courbet, Toulouse-Lautrec, Seurat, et de remarquables Degas. Cézanne, Gauguin, Matisse côtoient leur contemporain suisse Hodler. Les grands mouvements du début du siècle sont également présents, avec Léger, Kupka, Torrès-Garcia, Vantongerloo et Balla. Mais surtout, l’ensemble de peintures de l’avant-garde russe est exceptionnel, avec des œuvres de Rozanova, Popova, Puni, Rodchenko et El Lissitzky. La collection privée des époux Weinberg brille par sa cohérence, au-delà des styles et des mouvements, des techniques et des époques. Digne d’un musée, elle figure parmi les toutes premières d’Europe.

DE GRECO À MONDRIAN, UNE COLLECTION PRIVÉE SUISSE, jusqu’au 27 avril, Fondation de l’Hermitage, Route du Signal 2, 1000 Lausanne, tél. (41) 21 320 50 01, tlj sauf lundi 10h-18h, jeudi 10h-20h. Catalogue 200 F.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°33 du 1 février 1997, avec le titre suivant : La passion des Weinberg

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque