Samedi 15 décembre 2018

Beaubourg

La nouvelle Europe selon Magnum

Le Journal des Arts

Le 23 septembre 2005 - 405 mots

À l’initiative de l’agence Magnum, dix photographes ont arpenté les dix pays entrés dans l’Union européenne en mai 2004.

 PARIS - L’idée de départ de cette exposition était de proposer à dix photographes de l’agence Magnum de se rendre dans l’un des dix pays nouvellement entrés dans l’Union européenne. De terres qu’ils ne connaissaient pas, chacun a rapporté des images, qui sont autant de visions subjectives de pays dont ils ont cherché à capter les signes manifestes de sociétés en pleine mutation.
Partie en République tchèque, la Française Martine Franck a choisi de donner la parole à trois femmes de générations différentes, à travers une projection qui retrace l’évolution du pays depuis l’ère communiste. Peter Marlow, britannique, a choisi Chypre et propose dans l’exposition un kaléidoscope de cent quarante-quatre images de format carré, mettant en évidence les différences – notamment économiques – qui caractérisent le côté turc et celui plus prospère, grec. Lise Sarfati s’est rendue en Lituanie et a prolongé le travail qu’elle avait réalisé sur les Américains en s’intéressant à des visages d’adolescents, fragiles et androgynes.
Chaque photographe occupe une salle d’un parcours conçu comme une déambulation d’un pays à l’autre. L’espace du niveau –1, peu approprié aux expositions, est ici bien exploité, distribuant ces « Euro visions » autour d’une salle centrale où Martin Parr présente ses photographies de Slovénie, et Patrick Zachmann une installation photographique accompagnée d’un dispositif interactif sonore. L’exposition réussit à être cohérente, malgré la grande diversité des projets.
Après avoir assisté au « défilé de mode » des personnes rencontrées dans les rues estoniennes par l’Irlandais Donovan Wylie, et s’être plongé dans les visions en noir et blanc de Lettonie rapportées par Alex Majoli, on sera saisi par la beauté des images de Mark Power, réalisées en Pologne, et par celles du Belge Carl de Keyser à Malte. Chris Steele-Perkins a eu quant à lui une idée séduisante. Le photographe a pris quatre mille photographies en Slovaquie. Plutôt que d’opérer un choix qui lui semblait réducteur, il a rassemblé l’ensemble de ses images en autant de livres que de thèmes : Nuit, Paysages, Personnages, Religions…, ouvrages que le visiteur peut consulter. Chacun est ainsi libre de se forger sa propre image du pays.

EURO VISIONS

Jusqu’au 17 octobre, Centre Pompidou, niveau –1, place Georges-Pompidou, 75004 Paris, tél. 01 44 78 12 33, tlj sauf mardi 11h-22h, jeudi jusqu’à 23h, entrée libre. Cat. coéd. Centre Pompidou/Magnum Steidl, 208 p., 34,90 euros.

EURO VISIONS

- Exposition réalisée grâce au partenariat d’Alcatel. - Commissaires : Quentin Bajac et Diane Dufour

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°221 du 23 septembre 2005, avec le titre suivant : La nouvelle Europe selon Magnum

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque