Dimanche 25 février 2018

La musique à l’affiche

L'ŒIL

Le 7 juillet 2008

Le Festival d’affiches de Chaumont passe le cap des dix ans d’existence. Sans doute l’âge de la maturité pour une manifestation devenue, au fil des années, un rendez-vous important du graphisme international.

Afin de fêter dignement l’anniversaire, les organisateurs accompagnent le concours, les expositions thématiques (affiches anciennes de la collection Dutailly), les rétrospectives (Fang Chen, Laboratorium, Annick Orliange) d’une présentation des lauréats passés dans dix lieux de la région. La musique, thème de cette nouvelle édition, permet de contempler une production internationale foisonnante aux styles parfois débridés. Mais en dehors de ces réjouissances, il convenait de faire le bilan d’une décennie de graphisme. « En dix ans,  dit Alain Weill, le bouillant directeur de cette manifestation, le fonds des cultures n’a pas varié. Le graphisme allemand diffère toujours du graphisme suisse ou anglais. Il n’y a pas mondialisation où appauvrissement de l’iconographie, et c’est cela qui est formidable ! L’esprit de chaque culture se maintient. Pour preuve, les grandes multinationales, Coca-Cola ou Nike  par exemple, reviennent à des campagnes faites pays par pays. Actuellement, on collecte des affiches de tous les pays à l’exception de l’Inde et de l’Afrique, deux continents où il n’existe pas de véritable tradition de l’affiche. C’est ainsi que nos silos abritent près de 12 000 œuvres, sans doute l’une des collections les plus importantes d’Europe. Nous espérons donc pouvoir ouvrir dans le futur un musée où ces affiches seraient exposées et disponibles pour le public. »

CHAUMONT, différents lieux, jusqu’au 25 juillet.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°507 du 1 juin 1999, avec le titre suivant : La musique à l’affiche

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque