Lundi 10 décembre 2018

La muse de Manet

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 26 mai 2000 - 133 mots

Costumée à l’orientale, un regard interrogateur teinté d’ironie, elle pose sur fond d’écrans japonais. Le musée d’Orsay s’interroge : Qui était La Dame aux éventails peinte par Édouard Manet ?

Nina de Callias, femme indépendante, pianiste et poète à ses heures, fit de son salon l’un des foyers les plus animés de l’avant-garde artistique et littéraire du second Empire et des premières années de la IIIe République, fréquenté par Anatole France, Paul Verlaine ou François Coppée. Une première salle est centrée autour du tableau de Manet, lui-même entouré de portraits contemporains de femmes peintes dans la même posture. L’exposition s’attache ensuite à la vie de Nina de Callias, de sa jeunesse mouvementée et mondaine à la folie et à la mort. (Musée d’Orsay, tél. : 01 40 49 48 73, jusqu’au 16 juillet.)

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°106 du 26 mai 2000, avec le titre suivant : La muse de Manet

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque