Dimanche 16 décembre 2018

La « Mecque du Cubisme »

Céret renoue avec Picasso

Le Journal des Arts

Le 4 juillet 1997 - 377 mots

La ville qui a vu défiler Braque, Juan Gris, Kisling, Max Jacob… rend hommage au plus célèbre des artistes venus travailler à Céret entre 1911 et 1913, mais l’un des soixante-quatre dessins et papiers collés réalisés par Picasso a réservé une surprise.

CÉRET - Comme pour Georges Braque, les séjours cérétans de Picasso durant les années 1911, 1912 et 1913 correspondent à une période charnière de l’évolution du Cubisme, qui passe progressivement de sa phase analytique à sa période synthétique : la ville ne fut-elle pas surnommée la "Mecque du Cubisme" par Apollinaire et André Salmon ? "L’extraordinaire Paysage à Céret (1913), un des dix papiers collés exposés, peut même être considéré comme l’un des tout premiers papiers découpés de l’histoire de l’art, quarante ans avant ceux de Matisse…", affirme Joséphine Matamoros, conservateur du Musée d’art moderne de Céret, pour qui cette exposition "historique" n’aurait jamais pu voir le jour sans "la bonne volonté" du Musée Picasso, à Paris, qui a prêté les trois quarts des dessins et des papier collés présentés. L’un d’entre eux a notamment permis de résoudre une énigme sur laquelle ont buté plusieurs générations de spécialistes de Picasso, dont William Rubin ne fut pas le moindre. On a en effet retrouvé Le pont de Céret ! Cette peinture cubiste, que l’on croyait disparue, est en réalité conservée dans une collection particulière suisse sous un autre nom : Le pont Neuf. C’est au cours de la préparation de l’exposition que Joséphine Matamoros a découvert au dos d’une Étude pour le pont Neuf (Musée Picasso, Paris, 1911), l’inscription "Céret" de la main de l’artiste. L’esquisse et le tableau supposés figurer le pont Neuf à Paris représentent en réalité le pont de chemin de fer à Céret, inauguré en 1889, que les Cérétans appelaient El pont nou en catalan ! "Ce n’est qu’une hypothèse", avance mo­destement l’intéressée, mais ces ultimes scrupules tombent lorsque l’on constate à quel point la structure du Pont nou et son environnement se retrouvent dans le tableau et son étude. CQFD.

PICASSO, DESSINS ET PAPIERS COLLÉS - CÉRET 1911-1913, jusqu’au 14 septembre, Musée d’art moderne de Céret, 8 bd du Maréchal Joffre, tél. 04 68 87 27 76, tlj 10h-19h. Cataloque par Brigitte Réal, Pepe Karmel, Claude Frontisi, Anne Baldassari, Joséphine Matamoros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°41 du 4 juillet 1997, avec le titre suivant : La « Mecque du Cubisme »

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque