Vendredi 23 février 2018

La Force de l’Art, deuxième…

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 21 avril 2009

Créée en 2006 et organisée à l’initiative du ministère de la Culture et de la Communication pour faire écho aux manifestations internationales du même acabit, « La Force de l’Art » est une opération triennale qui vise à faire le point sur la création artistique en France.

Parce qu’elle avait fait appel à un grand nombre de commissaires d’horizons très divers, la première version avait été diversement appréciée. C’est dire si le cru 2009 était attendu… Il a été confié à trois commissaires – Jean-Louis Froment, ex-directeur fondateur du capc musée d’Art contemporain de Bordeaux, Jean-Yves Jouannais, écrivain et critique d’art indépendant, et Didier Ottinger, conservateur au Musée national d’art moderne. Un choix de générations et d’approches critiques qui assure la manifestation d’un réel éclectisme.
Si le but de « La Force de l’Art » est d’offrir aux créateurs en arts visuels une scène leur permettant de présenter au public l’état de leurs recherches, quelles que soient les disciplines où ils s’exercent, ce numéro 2 s’est donné les moyens d’un éclatement en quatre « espaces-temps ». Avec un accrochage d’œuvres dans une scénographie aux allures de « géologie blanche », signée par l’architecte Philippe Rahm, le Grand Palais en est le noyau dur.
Baptisés les « résidents », une petite quarantaine d’artistes s’en partagent les cimaises. Ils ont été choisis sans trop de surprise parmi ceux qui occupent l’avant-scène active du paysage artistique français. De Boris Achour à Virginie Yassef, on y retrouve avec plaisir le travail vidéo proustien de Véronique Aubouy, les dessins de fiction de Frédérique Loutz et les saynètes au quotidien peintes par Philippe Perrot. Par ailleurs, sur le mode de l’interdisciplinarité, un programme très dense d’artistes « invités » offre au visiteur tout un lot d’événements et de performances de toutes sortes.
Extra-muros, « La Force de l’Art » a convié certains artistes, les « visiteurs », à investir divers lieux mythiques de la capitale, tels Bertrand Lavier à la tour Eiffel, Orlan au musée Grévin ou Gérard Collin-Thiébaut au Louvre. Enfin, de façon encore plus élargie, c’est un véritable réseau que tisse la manifestation en labellisant dans sa programmation une série d’événements organisés ici et là dans l’Hexagone par les centres d’art, les Fracs et les écoles d’art notamment.

« La Force de l’Art 02 », Grand Palais, avenue Winston-Churchill, Paris 8e, www.laforcedelart.fr, jusqu’au 1er juin 2009.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°613 du 1 mai 2009, avec le titre suivant : La Force de l’Art, deuxième…

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque