Mercredi 26 février 2020

Disparition

Décès du peintre français Philippe Perrot

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 30 septembre 2015 - 386 mots

PARIS [30.09.15] – Philippe Perrot est mort des suites d’un cancer le 23 septembre à 48 ans. Très réputé aux Etats-Unis, le peintre qui ne produisait que trois ou quatre tableaux par an reste encore méconnu en France, malgré une nomination au prix Marcel-Duchamp en 2009.

Philippe Perrot est mort des suites d’un cancer le 23 septembre à 48 ans, rapporte Libération. Très marqué par des traumatismes familiaux, les œuvres de Philippe Perrot mettaient le spectateur face aux angoisses de la vie, par un réalisme cru et des personnages torturés. « Ce côté sanglant, ces plaies, cette chair qui souvent déborde, se liquéfie et envahit le tableau est un aspect qui correspond bien à ce que j’entreprends […] : j’ouvre la plaie, je charcute, gaiement, dans ce qui ne se dit pas de l’histoire familiale », avait-il confié dans un entretien.

Né en 1967, l’artiste passe par des études en cinéma, avant de se consacrer en autodidacte à la peinture. Peu prolifique, Philippe Perrot avait besoin de beaucoup de temps pour réaliser une toile, usant de matériaux inhabituels comme de l’éosine, de la Bétadine ou du bleu de Milian. Il ne produisait pas plus de trois ou quatre tableaux par an, d’après son galeriste Olivier Antoine, qui travaillait avec lui depuis 1998. Son œuvre est estimé à 110 toiles et quelques dessins.

Philippe Perrot a débuté dans les salles d’expositions du centre d’art de Brétigny-sur-Orge en 1991, dirigé à l’époque par Xavier Franceschi, actuel directeur du Frac Ile-de-France. A partir de 2003 la notoriété de Philippe Perrot va grandissante outre-Atlantique, grâce à Maurizio Cattelan, fasciné par sa peinture figurative aux teintes jaune soufre, brun et rose, qui l’expose à la Wrong Gallery de New York. De prestigieux collectionneurs lui réclament toujours plus de tableaux, notamment François Pinault, qui en acquiert quelques-uns et les expose à la Punta della Dogana. Pourtant l’artiste n’a bénéficié d’aucune exposition personnelle dans une institution d’envergure.

Peu reconnu en France (il est classé 542e de l’Art Index France 2015), il avait été sélectionné en 2009 au Prix Marcel Duchamp, remporté cette année-là par Saâdane Afif. Sa dernière exposition personnelle en France a eu lieu en 2004 à la galerie Art : Concept, et quelques-unes de ses œuvres ont été également visibles lors de La Force de l’Art au Grand Palais en 2007.

Légende photo

Philippe Perrot, Baignade la nuit par crainte du jour, 2008, peinture à l'huile et antiseptique (éosine, bétadine et bleu de Milian) sur toile, 97 x 195 cm, collection privée, courtesy de l'artiste et Art : Concept, Paris

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque