Samedi 15 décembre 2018

La création de l’univers selon Matthew Ritchie

L'ŒIL

Le 1 juin 2004 - 351 mots

Le visiteur de l’exposition « Matthew Ritchie » au Massachusetts Museum of Contemporary Art (North Adams) remarque au premier coup d’œil des peintures abstraites monumentales – la plupart à même le mur, certaines sur toiles, d’autres sur des caissons lumineux –, des sculptures également abstraites – comme des extrusions de ses peintures murales – et une installation multimédia incluant une vidéo, laquelle reprend les mêmes motifs que l’on retrouve dans ses peintures. À regarder de plus près, on découvre que les peintures sont truffées d’annotations : des chiffres, des symboles, des noms, souvent reliés par des traits ; tout un système, en somme, au fonctionnement apparamment complexe et hermétique. Il devient assez rapidement clair que Matthew Ritchie nous raconte des histoires et que son travail entretient plus de liens avec la bande dessinée fantastique, voire avec le jeu de rôles, qu’avec l’art abstrait. C’est en lisant les cartels que l’on apprend que Ritchie ne veut rien moins que nous raconter une histoire de la création de l’univers. À l’origine de ce projet était la volonté de créer un langage formel « primitif et universel ». Ce qui devait être un système logique est finalement devenu une dynastie mythologique composée de quarante-neuf personnages – certains empruntés à l’histoire biblique, d’autres à des religions et mythes divers – qui peuplent et informent chaque aspect de son œuvre. L’installation multimédia se révèle en fait être un jeu : en jetant des osselets sur un tapis, le spectateur détermine les formes de la vidéo abstraite projetée sur un mur et participe, lui aussi, à la création de l’univers « selon Ritchie ». Avant d’être présentée au MassMoCA, l’exposition l’était au Contemporary Arts Museum de Houston. C’est la premiere exposition personnelle dans un musée de Matthew Ritchie qui, pour la petite histoire, est aussi le concierge et le gérant d’un immeuble de New York. Un projet en ligne, livrant les bases de son histoire de l’univers, est accessible. http://newplace.projects.sfmoma.org/mockUp1204/

« Matthew Ritchie : Proposition Player », NORTH ADAMS (E.-U.), MassMoCA (Massachusetts Museum of Contemporary Art), 87 Marshall Street, North Adams, tél. 413 664-4481, jusqu’au printemps 2005.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°559 du 1 juin 2004, avec le titre suivant : La création de l’univers selon Matthew Ritchie

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque