Mercredi 19 février 2020

Paris-13e

La chambre noire d’Alix Cléo

Bibliothèque nationale de France, du 28 octobre 2014 au 1er février 2015

Par Virginie Duchesne · L'ŒIL

Le 23 septembre 2014 - 304 mots

Femme et muse d’un poète, Jacques Roubaud, amie intime du cinéaste Jean Eustache qui lui consacra un bijou de court-métrage, Les Photos d’Alix, et une mort prématurée à l’âge de 31 ans : la vie de la photographe Alix Cléo Roubaud réunissait tous les éléments propices à sa légende, celle qui accorde un crédit éternel à une vocation fauchée en plein vol.

C’est raté ! Au contraire, l’artiste a laissé derrière elle une force bien réelle et toute l’exigence intellectuelle de son œuvre photographique, présentée pour la première fois à la BNF, à la suite de l’accueil de cent cinquante tirages dans ses collections. Il en existe six cents au total, six cents tirages réalisés en à peine quatre ans, entre 1979 et 1983, quand l’étudiante en philosophie décide de se consacrer à la photographie. Plus que la prise de vue, voire le sujet, c’est le travail de tirage qui la retient des heures durant dans la chambre noire, avant de détruire les négatifs une fois l’œuvre aboutie. Là, elle expérimente la science de la lumière, jusqu’aux limites, par les jeux de surimpression, de solarisation, de surexposition… Elle questionne le souvenir figé sur la pellicule, ce passé fragmentaire, réinventé par l’œil et l’objectif. Elle y fige le présent dans son geste de création au moment du tirage. Ses sujets sont intimes : son corps, souvent nu, son mari, la maison de vacances. La mort rôde, bien sûr, comme dans cette série qui donne son nom à l’exposition, Quinze minutes la nuit au rythme de la respiration. En pleine crise d’asthme, Alix Cléo Roubaud pose son appareil sur sa poitrine et prend pendant un long temps de pose la barrière de cyprès face à elle. Le flou bougé fait disparaître le motif pour rendre visible un paysage vécu, un temps, un souffle, une expérience sensorielle.

« Alix Cléo Roubaud. Quinze minutes la nuit au rythme de la respiration », Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand, quai François-Mauriac, Paris-13e, www.bnf.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°672 du 1 octobre 2014, avec le titre suivant : La chambre noire d’Alix Cléo

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque