Samedi 14 décembre 2019

Aubagne (13)

La cathédrale de données de Sandison

Centre d’art les Pénitents noirs - Jusqu’au 1er septembre 2018

Par Stéphanie Lemoine · L'ŒIL

Le 30 avril 2018 - 277 mots

« Mon pinceau, c’est un ordinateur portable. » Tombé dans la programmation informatique quand il était petit, Charles Sandison construit au gré d’installations génératives et immersives une œuvre « que seul un ordinateur [est] en mesure de réaliser ».

Après le Quai Branly, où l’Écossais a réalisé en 2010 son intervention la plus célèbre en France, il répond à l’invitation du Centre des Pénitents noirs à Aubagne avec une proposition in situ saisissante, ajustée pour le principe à la thématique de MP2018, « Quel amour ! ». Fidèle à l’approche de l’artiste, The Nature of Love croise deux ambitions. En projetant à l’intérieur de la chapelle, sur toute sa surface, un flux de mots générés par un algorithme, l’œuvre vient d’abord souligner l’architecture du bâtiment, et évoquer à petites touches son histoire. Charles Sandison rappelle ainsi qu’il est d’abord un créateur contextuel, concevant ses œuvres en fonction d’un environnement donné. Mais l’installation des Pénitents noirs manifeste aussi un souci plus large, presque obsessionnel chez l’artiste : matérialiser notre monde de datas ou, selon ses propres termes, « rendre physique le numérique ». Plus qu’une ode à l’amour un peu plaquée, il faut ainsi voir dans le courant ininterrompu qui innerve les murs, le sol et les plafonds de la chapelle une mise en image des modes de production contemporains du discours et du sens. À Aubagne, cette matérialisation des flux numériques trouve d’ailleurs une traduction physique, corporelle : pendant toute la durée de l’exposition, The Nature of Love s’accompagne d’une série de ponctuations chorégraphiques, au cours desquelles des danseurs viennent épouser et souligner le rythme de l’installation.
 

« Charles Sandison. The Nature of Love »,
centre d’art Les Pénitents noirs, Les airs Saint-Michel, Aubagne (13), www.aubagne.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°712 du 1 mai 2018, avec le titre suivant : La cathédrale de données de Sandison

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque