Mardi 11 décembre 2018

Rétrospective

La Bretagne de Guy Le Querrec

Par Christine Coste · Le Journal des Arts

Le 22 novembre 2016 - 679 mots

Trois lieux rendent hommage au travail du prolifique photographe breton en présentant simultanément une sélection de ses images, dont la précision saisit des instants plein de vie.

Brest, Lannion, Lorient - Guy Le Querrec porte un nom breton et ses séjours à Malansac ou Tonquédec, les deux villages natals de ses grands-parents, ont longtemps rimé avec les vacances scolaires avant que virées ou réunions familiales et reportages le ramènent de temps à autre à cette région, où il ne possède ni demeure ni terre. Ses photographies prises de 1964 à 2011 sont également longtemps restées à l’état de planches contacts datées.

« Dans mes archives, la Bretagne était une zone négligée », reconnaît le photographe. « J’avais le temps. Il n’y avait pas d’attente », répond-il quand on l’interroge sur les raisons qui ne l’ont pas amené plus tôt à s’intéresser à ce fonds, véritable mine d’images prégnantes par leurs cadrages fluides et leurs morceaux, éclats d’instants de vie. La série du mariage des triplées à Auray ou celle du mariage à Ouessant forment, à elles seules, une entité autonome magnifique. L’art de capter, de rendre palpable un présent, un paysage humain dans sa spontanéité ou une situation au-delà, de l’époque et du territoire auquel il appartient, s’accorde ici à une incarnation simple de ce qui réunit : une fête de village, une répétition musicale, un concert, un pèlerinage, un retour de pêche, une récolte de pommes de terre, un concours de cheval, une foire aux bestiaux, des vacances au bord de l’océan, un verre autour d’une table… « H comme humour, harmonie, humaniste et hasard », peut-on lire en haut d’une planche contact. La phrase résume l’esprit qui habite l’ensemble du travail de Guy Le Querrec.

Exceptées quelques photographies de Bretagne publiées dans Quelque part, ouvrage édité en 1977 par Contrejour, dont la célèbre photographie d’un paysan en pleine récolte d’artichauts, rien ne laissait présager l’existence d’un fonds aussi riche. Ceci peut-être en raison d’une vision de l’œuvre trop polarisée sur les photographies de jazz ou d’Afrique et les multiples expositions auxquelles elles ont donné lieu, qui ont rendu célèbre son auteur.

Une sélection parmi 10 000 images

C’est justement à la faveur d’une exposition de photographies de jazz de Guy Le Querrec au Centre Atlantique de la Photographie (CAP) à Brest en octobre 2011 que le photographe a évoqué devant Guy Bourreau, trésorier du CAP, ces milliers d’images réalisées lors de différents séjours en Bretagne. L’idée d’une exposition a germé. Durant trois ou quatre ans, le photographe de Magnum a travaillé sur les planches contacts de ce fonds, chacune notifiée comme de coutume d’un lieu et d’une date. « 537 images sur les 10 000 du départ en ont été extraites », précise Guy Bourreau, qui a participé à la sélection, tandis que le montage de la production de l’exposition (51 000 € au total) s’est organisé entre le CAP, la Galerie Le Lieu à Lorient et L’Imagerie à Lannion. Après s’être associées une première fois, il y a six ans, pour Bernard Plossu en Bretagne, ces trois institutions phares dans le soutien à la création photographique et sa diffusion, se retrouvent aujourd’hui pour proposer à partir de cette sélection trois expositions très différentes l’une de l’autre dans leur approche et leur sélection d’images (exceptées trois ou quatre images célèbres). Le CAP à Brest offre un panorama d’ensemble ; tandis que Lannion angle sur ses images décalées et insolites ; et Le Lieu à Lorient se concentre sur les activités agricoles, d’élevage ou de pêche, avant de développer le travail du photographe sur la marée noire causée par l’Amoco Cadiz en 1978, mais aussi sur les gitans – autre série inédite qui souligne son attachement à ce qui unit les gens et non à ce qui les divise.

Guy Le Querrec Centre Atlantique de la Photographie
Nombre d’œuvres : 75
Commissaires : François-Nicolas L’Hardy, directeur CAP, Guy Bourreau, trésorier CAP

Galerie Le Lieu
Nombre d’œuvres : 66
Commissaire : Marie-Béatrice Le Berrigaud, directrice du Lieu

Galerie L’Imagerie
Nombre d’œuvres : 92
Commissaire : Jean-François Rospape,directeur artistique de L’Imagerie

Guy Le Querrec en Bretagne
Le Lieu, jusqu’au 11 décembre 2016, Hôtel Gabriel, Enclos du Port, 56100 Lorient, tél. 02 97 21 18 02, www.galerielelieu.com, mardi-dimanche 14h-18h, entrée gratuite

Le Centre Atlantique de la Photographie
Jusqu’au 7 janvier 2017, Galerie du Quartz, 60 rue du Château, 29200 Brest, tél. 02 98 46 35 80, centre-atlantique-photographie.fr, mardi-vendredi 17h30-19h, samedi 13h-19h, entrée gratuite

L’Imagerie Lannion
Jusqu’au 3 décembre 2016, 19 rue Jean Savidan, 22300 Lannion, tél. 02 96 46 57 25, www.imagerie-lannion.com, mardi-samedi 15h-18h30, jeudi 10h30-12h30 et 15h-18h30, entrée gratuite. Catalogue Guy Le Querrec en Bretagne, Les Éditions de Juillet, préface de Michel Le Bris, 364 p., 45 €

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°468 du 25 novembre 2016, avec le titre suivant : La Bretagne de Guy Le Querrec

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque