Joseph Roth, esprit libre et engagé

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 2 septembre 2009

L’écrivain et journaliste autrichien Joseph Roth (1894-1939), connu pour ses ouvrages Le Poids de la Grâce (1930) et La Marche de Radetzky – publié en 1932, le roman relate le déclin de l’Empire austro-hongrois –, est à l’honneur au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme, à Paris.

PARIS - L’institution a réuni manuscrits, lettres, éditions originales, photographies et documents audiovisuels pour évoquer plus particulièrement ses années parisiennes. Dès l’arrivée de Hitler au pouvoir en 1933, Joseph Roth, doublement menacé en tant que Juif et journaliste d’opposition, avait choisi de venir s’installer à Paris où il a publié six romans. Un colloque bilingue (français-allemand) sera organisé autour de la figure de l’écrivain les 24 et 25 septembre à l’École normale supérieure avec le concours de l’Université de la Sorbonne, du Forum culturel autrichien et de la Société des études germaniques.

« Joseph Roth. L’exil à Paris », Musée d’art et d’histoire du Judaïsme, Hôtel de Saint-Aignan, 71, rue du Temple, 75003 Paris, tél. 01 53 01 86 53. Jusqu’au 4 octobre.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°308 du 4 septembre 2009, avec le titre suivant : Joseph Roth, esprit libre et engagé

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque