Lundi 10 décembre 2018

Javier Pérez se met en trois...

L'ŒIL

Le 1 mars 2006 - 375 mots

Trois lieux d’exposition, trois facettes du travail de l’artiste : dessins et sculptures au musée des Beaux-Arts de Rouen et au Frac Haute-Normandie, installations vidéo à Amiens. L’occasion de se demander ce qu’est, aujourd’hui, un artiste complet, comme Léonard qui dessinait, peignait et inventait. La question n’est pas déplacée pour Javier Pérez comme on va le voir.
À Rouen, au musée des Beaux Arts, dans deux salles attenantes au jardin des sculptures. Au-dessous, autour, trois siècles de peinture renaissante et classique. Javier Pérez y a trouvé sa place. Trois séries de dessins au titre attendu, en ce début de siècle où la réflexion sur le corps fait florès : Metamorfosis, Hybrids. Ils révèlent un dessinateur subtil et précieux. Ossatures lovées, épidermes délicats, arborescences de veines.
Le corps, mystérieux, est replacé au sein du vivant par une réflexion plutôt sereine. Des compositions sombres, élégantes, qui  rappellent les vanités du XVIIe siècle, mais qui reflètent l’émerveillement curieux, affectueux, d’un artiste de la Renaissance. De ces trois séries très élaborées, pourtant, deux au moins ne sont que les « laboratoires » d’un projet. Lequel ?
Traversons la Seine, direction le Frac de Haute-Normandie. Dans un espace clair et fonctionnel, une mise en scène poétique des sculptures de l’artiste, appuyées par des photos. Frappante, pour tous les amoureux de Pérez, sa science des matériaux. Suspendu dans les airs, en crin de cheval, un buste moulé ; sur une table de dissection, des organes de porcelaine laiteuse. Verre, résine moulée, cocons de vers à Soie… De chaque pièce, très complexe, on apprécie, au tintement mesuré des cloches de verre, l’harmonie générale…
Équilibre où les photos, belles comme des œuvres, jouent comme les dessins un rôle déconcertant : œuvres, témoins de la vie des installations ou substituts d’installations absentes ? Nous manque, pour faire le lien, une analyse du mouvement.  Alors Javier Pérez est-il un artiste complet ? Affaire à suivre à Amiens…

« Javier Pérez », musée des Beaux-Arts, esplanade Marcel Duchamp, Rouen (76), tél. 02 35 71 28 40, jusqu’au 24 avril. Frac Haute-Normandie, 3 place des Martyrs de la Résistance, Sotteville-lès-Rouen (76), tél. 02 35 72 27 51, jusqu'au 12 mars. Maison de la culture, place Léon Gontier, Amiens (80), tél. 03 22 97 79 79, jusqu’au 19 mars.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°578 du 1 mars 2006, avec le titre suivant : Javier Pérez se met en trois...

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque