Dimanche 18 février 2018

Jardins secrets, acte III

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 7 juillet 2008

Lieux d’échange et de promenade, les jardins publics sont toujours prisés des citadins. Ils s’y retrouvent volontiers le temps d’une pause pour oublier les dures réalités du quotidien.

En revanche, il ne viendrait à l’esprit d’aucuns de s’attarder pareillement dans les jardins d’un hôpital. C’est pourtant ce à quoi, pour la troisième fois en cinq ans, nous invite la manifestation « Jardins secrets ». Soucieuse d’en faire un véritable lieu de vie, prospectif et convivial, la direction de l’hôpital Charles Foix a eu l’excellente idée de vouloir ouvrir ses portes à l’art contemporain. Pour ce faire, elle a demandé à Jean-Louis Pradel et à l’association KP5, fondée par Clément Borderie, Patrick Fleury et Cat Loray, d’organiser une manifestation visant à mettre en valeur le site par un parcours d’œuvres qui le prennent en compte de façon spécifique. Cette troisième édition de « Jardins secrets » dont le propos s’articule – comme il en a été des deux précédentes – sur les notions d’espace, de temps et d’énergie, réunit de la sorte les travaux d’une douzaine d’artistes parmi lesquels Buren, Leccia, Pontoreau et Chen Zhen. Dans le cadre d’une action élargie, la Manufacture des Œillets, sise sur la même commune et non loin de l’hôpital, présente par ailleurs tout un ensemble de documents qui permettent d’apprécier les interventions réalisées lors des deux premières versions. D’hier et d’aujourd’hui, en quelque sorte.

IVRY-SUR-SEINE, Hôpital Charles Foix, jusqu’au 1er juillet.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°507 du 1 juin 1999, avec le titre suivant : Jardins secrets, acte III

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque