Dimanche 8 décembre 2019

Musée des beaux-arts, Angers (49)

Jacques Villon : l’autre Duchamp

Jusqu’au 1er avril 2012

Par Colin Cyvoct · L'ŒIL

Le 17 novembre 2011 - 289 mots

Redécouvrir la peinture et la gravure de Jacques Villon (1875-1963), le frère de Marcel Duchamp (1887-1968), ne peut qu’être stimulant.

Jacques Villon, né Gaston Duchamp, choisit son pseudonyme en hommage au poète François Villon. Après des débuts d’illustrateur et de caricaturiste, il se consacre à la peinture à partir de 1906, fréquente des artistes tels que Picabia, Gris, Léger ou Delaunay, participe au mouvement cubiste et expose en 1913 à l’Armory Show à New York, la première grande exposition d’art moderne aux États-Unis. Mobilisé en 1914, il se replie après 1918 dans son atelier de Puteaux, menant ses recherches picturales avec une obstination têtue et solitaire. Il faut attendre la fin de la Seconde Guerre mondiale et le rachat de son fonds d’atelier par le galeriste Louis Carré pour que Villon revienne sur le devant de la scène artistique française, alors que son nom n’a pas disparu aux États-Unis. Il participe alors à de nombreuses expositions et bénéficie d’une reconnaissance internationale importante avant que son œuvre ne retombe peu à peu dans l’oubli à la fin des années 1970.

Au Musée des beaux-arts d’Angers, un accrochage aéré permet d’apprécier en Jacques Villon un surprenant coloriste, si attentif à la construction de chacune de ses toiles qu’il semble parfois perdre toute notion d’échelle. Chaque peinture devient une composition autonome parfaitement cohérente, avec ses propres codes à chaque fois réinventés. Jacques Villon serait-il aussi cérébral que son frère Marcel Duchamp ? En tout cas ce dernier n’a cessé de défendre la peinture de son aîné, avec amour et passion, comme le développe Germain Viatte, commissaire de l’exposition, dans le très soigné catalogue.

Voir « Jacques Villon, né Gaston Duchamp (1875-1963) »

Musée des beaux-arts d’Angers, 14, rue du Musée, Angers (49), www.musees.angers.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°641 du 1 décembre 2011, avec le titre suivant : Jacques Villon : l’autre Duchamp

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque