Mercredi 20 novembre 2019

Itinéraire d’une ethnologue

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 avril 2005 - 109 mots

GRENOBLE - Ardent défenseur des droits de l’homme, résistante dès juin 1940, déportée dans un camp nazi en 1943, l’ethnologue Germaine Tillion (née en 1907) a lutté contre les violences et exactions pendant la guerre d’Algérie, s’est battue pour la scolarisation des plus démunis, en Algérie toujours, mais aussi dans les prisons françaises. Plus récemment, elle dénonçait le recours à la torture en Irak. Le Musée dauphinois retrace le parcours de cette humaniste hors pair avec quantité de documents écrits, lettres, photographies ou films d’époque. L’exposition a été réalisée par le Centre de la résistance et de la déportation de Lyon.

« Germaine Tillion », Musée dauphinois, 30, rue Maurice-Gignoux, 38031 Grenoble, tél. 04 76 85 19 01. Jusqu’au 2 mai.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°212 du 1 avril 2005, avec le titre suivant : Itinéraire d’une ethnologue

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque