Mercredi 19 février 2020

Paris-16e

Insouciantes années cinquante…

Paris Galliera, Musée de la mode de la Ville de Paris, jusqu'au 2 novembre 2014

Par Bérénice Geoffroy-Schneiter · L'ŒIL

Le 23 septembre 2014 - 171 mots

Heureuse époque où les femmes passaient d’un petit tailleur du jour à une robe de cocktail pour finir le soir dans une robe-bustier au décolleté vertigineux !

Signées des plus grands mousquetaires de la mode (Christian Dior, Cristóbal Balenciaga, Jacques Fath, Pierre Balmain, Hubert de Givenchy…), les tenues portaient alors les noms poétiques de « Promenade », « Auteuil », « Raout », « Esperanto ». Il était temps, en effet, d’oublier définitivement les restrictions de la Grande Guerre et de réinventer une silhouette féminine, épaules rondes, gorge généreuse, taille étranglée et jambes fuselées gainées de bas de soie… Érudite, élégante et rigoureuse, l’exposition du Palais Galliera est un ravissement pour l’œil et l’esprit. Du triomphe du « New Look » de Christian Dior en 1947 à l’avènement du petit tailleur strict et androgyne de Chanel de 1954, en passant par les dessous de lingerie chic, les robes de plage et les maillots de bain, rien n’est omis de ces « petites révolutions esthétiques » que sont les créations de mode.

« Les Années 50, La mode en France 1947-1957 », Palais Galliera, Musée de la mode de la Ville de Paris, 10, avenue Pierre Ier de Serbie, Paris-16e, www.palaisgalliera.paris.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°672 du 1 octobre 2014, avec le titre suivant : Insouciantes années cinquante…

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque