Montpellier

Impressions du Nouveau Monde

Par Maureen Marozeau · Le Journal des Arts

Le 25 juillet 2007

Le Musée Fabre accueille une nouvelle exposition labellisée «”¯Frame”¯», consacrée
à l’Impressionnisme de part et d’autre de l’Océan Atlantique.

MONTPELLIER - « Si cela continue, nous serons un jour obligés de faire le voyage d’Amérique pour pouvoir admirer les plus beaux tableaux d’Europe », dit Ambroise Vollard en s’adressant à une richissime collectionneuse américaine à la fin du XIXe siècle. Le célèbre marchand parisien d’art impressionniste ne s’est pas trompé. Il est aujourd’hui pratiquement impossible de monter une exposition d’envergure sur le mouvement impressionniste sans le concours des collections américaines. Le Musée Fabre de Montpellier a ainsi mis à profit sa qualité de membre de l’association franco-américaine Frame (lire l’encadré) pour organiser sa première exposition sur le sujet. « L’impressionnisme de France et d’Amérique » revient sur ce tournant de l’histoire de l’art, au moment où des amateurs passionnés du Nouveau Monde ont su entrevoir la modernité des jeunes peintres d’avant-garde là où l’État français ne voyait que déshonneur et fumisterie.
C’est une approche didactique qu’a privilégiée le conservateur en chef du patrimoine et directeur du Musée Fabre, Michel Hilaire. Le parcours aborde les grands thèmes de l’impressionnisme (peinture en plein air, paysages urbains…) et accueille quelques grandes figures du mouvement, comme Edgar Degas, Auguste Renoir ou Mary Cassatt. Le propos étant de retracer l’épopée américaine de la peinture française d’avant-garde, la section la plus intéressante est celle consacrée à Paul Durand-Ruel, galeriste parisien qui a su habilement conquérir le marché outre-Atlantique. Les documents d’archives exceptionnellement confiés par sa famille permettent d’identifier certaines œuvres exposées à quelques cimaises de là. Plus qu’anecdotique, cette salle laissera sans doute le visiteur initié sur sa faim, tant l’idée d’une exposition entièrement dédiée au marchand – à l’image de celle sur Ambroise Vollard qui vient d’ouvrir ses portes au Musée d’Orsay à Paris – paraît s’imposer.
Si le réseau Frame a l’avantage de « faciliter » les prêts entre institutions membres, il a aussi ses propres limites. Le gros plan sur Auguste Renoir, artiste préféré de Francine et Sterling Clark de Williamstown (Massachusetts), mais aussi du Docteur Barnes de Philadelphie, tombe sous le sens. Mais la salle entière dédiée à Mary Cassatt rend plus hommage à son œuvre gravée qu’à son talent de « diplomate » qu’elle a exercé sans relâche pour convaincre les collectionneurs américains d’acquérir des toiles de ses camarades parisiens. Un autre choix muséographique peut laisser perplexe : celui de consacrer une salle entière à Edgar Degas – dessins, huiles sur toiles et la fameuse Petite danseuse de 14 ans – et de disséminer les quelques toiles de Claude Monet pour respecter une certaine chronologie. Sans doute est-ce la conséquence des limites du budget et des accords de prêts, un dessin du premier voyageant plus facilement qu’une toile du second.
Une telle exposition est surtout l’occasion de redécouvrir avec bonheur des toiles rares, telles Automne, Peupliers (1894) de Camille Pissarro (Denver Art Museum), Le Renard mort
d’Edgar Degas (Musées de la Ville de Rouen) et Madame Monet lisant (1872) d’Auguste Renoir (Francine et Sterling Clark Institute, Williamstown). Enfin de réaliser que La Femme au manchon (1880) de Berthe Morisot (Dallas Museum of Art) tient difficilement la comparaison avec son pendant, Jeune femme assise devant la fenêtre, l’été (Musée Fabre, Montpellier) sublime de fraîcheur et d’évanescence. Ambroise Vollard aurait apprécié…

L’IMPRESSIONNISME DE FRANCE ET D’AMÉRIQUE

Jusqu’au 9 septembre, Musée Fabre, 39, boulevard Bonne Nouvelle, 34000 Montpellier, tél. 04 67 14 83 00, www.montpellier-agglo.com, tlj sauf lundi, 10h-18h mardi, jeudi, vendredi et dimanche, 13h-21h mercredi, 11h-18h samedi, fermé le 15 août. Catalogue, éd. Artlys, 208 p., 35 euros. - Commissaires : Michel Hilaire, conservateur en chef du patrimoine, directeur du Musée Fabre, avec l’aide de Sylvain Amic, conservateur du patrimoine, chargé des collections modernes et contemporaines. - Nombre d’œuvres : 89 (60 huiles,28 œuvres sur papier, 1 bronze) - Nombre de salles : 11 - Budget : 530 000 euros, dont 10 000 euros financés par la DRAC Languedoc-Roussillon et 85 000 dollars (64 000 euros) financés par les mécènes de Frame - Itinérance : L’exposition ira au Musée de Grenoble, du 19 octobre 2007 au 20 janvier 2008, avec une sélection d’œuvres légèrement différente

Les musées du réseau Frame

Créé en 1999 par Elizabeth Rohatyn, épouse de l’ancien ambassadeur des États-Unis en France, et Françoise Cachin, coprésidente honoraire des musées de France, Frame (French Regional & American Museum Exchange) est un groupement de 24 musées américains et musées régionaux français dont la mission est de favoriser la circulation et l’échange d’œuvres d’art, d’informations, idées, technologies et ressources. - Membres en France : Les musées de Bordeaux, le Musée des beaux-arts de Dijon, le Musée de Grenoble, le Palais des beaux-arts de Lille, le Musée des beaux-arts de Lyon, le Musée Fabre, Montpellier, les musées de Marseille, le Musée des beaux-arts de Rennes, les musées de Rouen, les musées de Strasbourg, le Musée des Augustins, Toulouse, et le Musée des beaux-arts de Tours. - Membres aux États-Unis : The High Museum of Art (Atlanta, Géorgie), the Cleveland Museum of Art (Cleveland, Ohio), the Dallas Museum of Art (Dallas, Texas), the Denver Museum of Art (Denver, Colorado), the Los Angeles County Museum of Art (Los Angeles, Californie), the Minneapolis Art Institute (Minneapolis, Minnesota), the Portland Art Museum (Portland, Oregon), the Saint Louis Art Museum (Saint Louis, Missouri), the Fine Arts Museums of San Francisco (San Francisco, Californie) et the Sterling & Francine Clark Art Institute (Williamstown, Massachussetts).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°262 du 22 juin 2007, avec le titre suivant : Impressions du Nouveau Monde

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque