Photographie

Haut en couleur

Par Maureen Marozeau · Le Journal des Arts

Le 3 février 2009

La Bibliothèque Forney dévoile la collection de photochromes du Suisse Marc Walter.

PARIS - Image d’Épinal, collage surréaliste ou tirage en technicolor ? La photochromie est si méconnue qu’elle ne peut que surprendre. Et passionner. Graphiste et photographe de métier, le Suisse Marc Walter a attrapé le virus il y a une trentaine d’années, et son impressionnante collection est à découvrir à la Bibliothèque Forney, à Paris. Procédé breveté en 1888 par la société zurichoise Orell Füssli, mais dont l’invention revient aujourd’hui au Français Léon Vidal et au Suisse Hans Jakob Schmid, la photochromie a principalement servi le marché des cartes postales. Cette colorisation de négatifs, par le biais d’une technique lithographique, s’est en effet développée parallèlement à l’industrie du tourisme mondial, pour le plus grand bonheur des musées et des hôtels de luxe. Bien entendu, cet art de la retouche rimait avec une idéalisation de l’image. Ainsi du coucher de soleil d’un rose idyllique sur la chaîne des Alpes, de l’aspect chatoyant du costume traditionnel d’une jeune Arménienne, ou du clair de lune romantique sur Venise. Outre la fascinante section réservée au Far West – dont de subjuguants portraits d’Indiens d’Amérique –, le clou de l’exposition réside dans les images de Léon Vidal reproduisant les objets d’art de la galerie d’Apollon au Louvre, qui avaient remporté un succès phénoménal à l’exposition universelle de 1878 (lire ci-dessus). À l’heure du tout numérique, et des tirages dont les couleurs virent au bout de quelques mois, ces photochromes sont impressionnants de luminosité, de profondeur et de velouté.

PHOTOCHROMIE. VOYAGE EN COULEUR 1876-1914, jusqu’au 18 avril, Bibliothèque Forney, 1, rue du Figuier, 75004 Paris, Tél. 01 42 78 14 60, www.paris.fr, tlj sauf lundi 13h-19h. Cat. trilingue (français, allemand, anglais), coéd. Paris bibliothèques et Eyrolles, 192 p., 35 euros, ISBN 978-2-212-54270-7.

PHOTOCHROMIE
Commissaires : Marc Walter ; Sabine Arqué-Greenberg
Nombre d’œuvres : 300 photochromes

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°296 du 6 février 2009, avec le titre suivant : Haut en couleur

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque