Dimanche 25 février 2018

Gigantisme à North Adams

L'ŒIL

Le 7 juillet 2008

Sur une surface de 20 000 m2, le Mass MOCA de North Adams (à 2 heures de Boston) se veut « le plus important centre d’arts visuels et d’art de la scène aux États-Unis ».

Dirigé par Joseph Thomson, il propose au public une nouvelle approche de l’art présent et futur, mêlant commandes spécialement prévues pour le lieu, installations sonores, concerts, films, performances théâtrales ou liées au multimédia. Construit dans une ancienne usine du XIXe siècle, le musée abolit toutes les frontières entre création, production et exposition. Le « gigantisme » semble en être l’axe essentiel. 16 galeries, un atelier de production et une salle de spectacle permettent une programmation originale. Pour l’ouverture, on y trouve une installation géante de Natalie Jerenijenko, des vidéos de Tony Oursler, un spectacle du danseur Bill T. Johns baptisé Ghostcatching, une exposition réunissant Beuys, Mario Merz et Rauschenberg, des animations associant étrangement Walt Disney, William Kentridge et Barry Purves, une comparaison entre les dessins de Trisha Brown et ceux de Terry Winters. Sans parler de tous les projets hors-les-murs tels que la première rétrospective de Billboard Art, avec des artistes comme Léon Golub, Sue Coe ou Gary Simmons qui détournent des panneaux d’affichage afin d’y inscrire leurs propres messages.

NORTH ADAMS, Massachusetts Museum of contemporary Art, 87 Marshall St, 01 247, tél. 00 1 413 664 44 81, ouverture le 30 mai. Renseignements : Bureau d’informations de Boston/Massachusets : 01 44 77 88 07.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°507 du 1 juin 1999, avec le titre suivant : Gigantisme à North Adams

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque