Lundi 16 décembre 2019

Gaspare Traversi redécouvert

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 5 mars 2004 - 165 mots

Après avoir été présentée à Stuttgart, la première exposition monographique consacrée à Gaspare Traversi (1722 ?-1770) fait escale à Naples, ville natale du peintre.

Réunissant une centaine de ses tableaux, elle offre un large panorama de la carrière et de l’évolution picturale de cet artiste singulier, qui renouvela la scène de genre par son talent d’observateur de la vie quotidienne. À contre-courant de son siècle, qui voit le triomphe du rococo puis du classicisme, Traversi se pose en héritier de l’école napolitaine et caravagesque du premier Seicento, avant d’évoluer, après son installation à Rome en 1752, vers une peinture plus fluide et claire. Privilégiant les effets de clair-obscur, les scènes (souvent truculentes) de la réalité et les types physiques expressifs, rendus sans concession, il fait la synthèse entre les œuvres de Ribera, de Longhi et de Hogarth.

Gaspare Traversi, « Napolitains du XVIIIe siècle entre misère et noblesse », Castel Sant’Elmo, Via Tito Angelini 20, Naples, Italie, tél. 39 848 800 288. Jusqu’au 14 mars.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°188 du 5 mars 2004, avec le titre suivant : Gaspare Traversi redécouvert

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque