Mercredi 17 octobre 2018

Frans Hals héraut du Siècle d’or

Musée Frans Hals jusqu’au 28 juillet 2013

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 22 avril 2013 - 318 mots

À l’occasion du centenaire de sa création, le Musée Frans Hals de Haarlem rend hommage à son hôte le plus prestigieux.

Artiste majeur, contemporain de Rubens et aîné de Rembrandt, Frans Hals (1583-1666) demeure cependant moins connu que ces derniers, avec qui il a entretenu des relations bien plus étroites que ne l’ont longtemps cru les historiens. À la lumière de nouvelles études, et sur le principe de la confrontation, cette manifestation entend ainsi démontrer que « contrairement aux idées reçues, Hals n’est pas un artiste singulier, ignoré de son vivant » mais, au contraire, comme le souligne sa commissaire, Anna Tummers, « un peintre de premier plan qui partage, voire anticipe les recherches de ses contemporains ». En témoigne la réunion de trois beaux portraits d’hommes, signés Hals, Rubens et Van Dyck, qui présentent la même mise en page, une attitude identique et un décorum similaire ; attestant du climat de rivalité et de la dynamique d’émulation alors en jeu entre ces grands artistes.

D’autres comparaisons prouvent aussi la puissante, et durable, source d’inspiration qu’a représentée Hals pour ses suiveurs. Son style virtuose, associant science de la couleur à un traitement brut et expressif a, en effet, bouleversé la peinture de genre hollandaise, qui privilégiait jusque-là une facture lisse et raffinée. Deux salles montrent particulièrement bien la radicalité qu’a introduite Hals : la section dédiée au sourire, son thème de prédilection qu’il retranscrit avec naturalisme et audace, et celle consacrée aux grands portraits de groupe, genre qu’il a également profondément renouvelé.
Malgré sa modestie, une quarantaine d’œuvres seulement, l’exposition se révèle intéressante, notamment grâce à la présence d’œuvres rarement présentées au public, comme Le Voyageur, un portrait peint sans travail préparatoire qui frappe par sa maîtrise et sa modernité. Enfin, elle constitue aussi l’opportunité de découvrir ce charmant musée, qui conserve d’autres artistes emblématiques de Haarlem, à l’instar du maniériste Maerten van Heemskerck et du paysagiste Ruisdael.

« Frans Hals. Sous le regard de Rembrandt, Rubens et Titien », Musée Frans Hals, Groot Heiligland 62, Haarlem (Pays-Bas), www.franshalsmuseum.nl

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°657 du 1 mai 2013, avec le titre suivant : Frans Hals héraut du Siècle d’or

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque