Frank Stella inaugure le nouveau Whitney

Par Fabien Simode · Le Journal des Arts

Le 19 janvier 2016 - 147 mots

NEW YORK - Fraîchement installé dans son nouvel édifice signé Renzo Piano dans le quartier de Chelsea, le Whitney Museum consacre une rétrospective à Frank Stella, né en 1936 dans le Massachusetts.

Avec une centaine d’œuvres déployées au cinquième étage du musée, il s’agit de la plus importante exposition consacrée à l’artiste sur le sol américain depuis celle organisée par le MoMA, à New York, en 1987. La chronologie est parfois bousculée par Stella lui-même qui est intervenu dans les salles afin de confronter des œuvres de périodes différentes, au risque de déstabiliser le visiteur. Ce choix se révèle pourtant judicieux, qui permet de dégager la cohérence d’une œuvre qui, partie en 1958 d’une peinture proto-minimaliste, s’est dégagée des contraintes du châssis pour assumer peu à peu les formes du pictural. Celles-ci glisseront ensuite dans la 3e dimension avant de se faire, ces dernières années, sculptures monumentales.

« Frank Stella. Une rétrospective », Whitney Museum, 99 Gansevoort Street, New York, whitney.org. Jusqu’au 7 février.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°449 du 22 janvier 2016, avec le titre suivant : Frank Stella inaugure le nouveau Whitney

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque