Vendredi 14 décembre 2018

Sculpture

Florence rend hommage à Jean de Bologne

Le Journal des Arts

Le 14 avril 2006 - 582 mots

Originaire de Douai, l’artiste est resté fidèle à la Toscane malgré l’appel des grandes cours d’Europe.

 FLORENCE - Après avoir quitté son pays car « désireux de voir les choses d’Italie », Jean de Bologne (Douai v. 1529-Florence 1608) choisit, à partir de 1556, de s’installer à Florence. Trouvant en Michel-Ange un maître idéal, il passera presque toute sa vie d’artiste dans la cité toscane comme sculpteur à la cour des Médicis, renonçant aux offres généreuses d’un grand nombre de souverains et de princes d’Europe. « Florence avait une dette envers Jean de Bologne. Presque trente ans après la remarquable exposition organisée en 1978, à Vienne, Londres et Édimbourg, cette rétrospective se veut un dédommagement, une réparation due au plus grand sculpteur européen de la deuxième moitié du XVIe siècle », confie Beatrice Paolozzi Strozzi, commissaire, avec Dimitrios Zikos, de l’exposition « Jean de Bologne. Les dieux, les héros. Genèse et fortune d’un style européen dans la sculpture », présentée au Musée du Bargello à Florence.
« Ce revers de fortune en Italie, poursuit Beatrice Paolozzi Strozzi, a ses racines dans le XIXe siècle, lorsque Jean de Bologne échappe à l’engouement pour l’art des XVe et XVIe siècles. Pourtant, l’artiste a travaillé sans interruption à Florence, à la maison-atelier de Borgo Pinti, une étape obligée pour tout prince, artiste ou voyageur cultivé qui visitait la ville. Les inventions extraordinaires du maître y étaient traduites en version réduite ou agrandie, dans le bronze, l’argent ou le marbre. »

Dons diplomatiques
Jean de Bologne recevait d’innombrables commandes qu’il ne parvenait pas à satisfaire, et ce malgré la collaboration de ses élèves (Pietro Francavilla, Pietro Tacca, Antonio Susini), mais aussi de jeunes sculpteurs venant de toute l’Europe, en particulier de Flandre. Ces derniers allaient répandre dans les cours européennes les secrets de sa technique et le charme de ses compositions restées inégalées. Des formes parfaites et harmonieuses de divinités de l’Olympe, des corps nus dans des poses savantes ou enlacés dans des attitudes recherchées, images de grâce ou de force, de majesté ou de séduction, nous accompagnent tout au long du parcours de l’exposition. Le Musée du Bargello est le lieu idéal de cette présentation, car il conserve de nombreuses œuvres d’importance difficilement transportables. Les prêts internationaux viennent étoffer le propos, comme les Vénus au bain issues de diverses fontaines, la Vénus Cesarini (prêtée pour la première fois par l’ambassade américaine à Rome), et les petites et très précieuses Vénus des Kunstkammern de Vienne et de Dresde, dons diplomatiques des Médicis aux puissants souverains d’Europe centrale. Sans oublier les bronzes comme le Mercure, Mars, l’ensemble des Travaux d’Hercule, Le Rapt de Déjanire et L’Enlèvement d’une Sabine. Dans le musée sont exposées les variantes les plus significatives et les versions les plus remarquables, portant parfois la signature ou le sigle du maître, en témoignage de la vivacité et du génie de son esprit. « Cette exposition est une œuvre de synthèse, souligne Dimitrios Zikos. Nous avons fait le choix de privilégier le Jean de Bologne profane, en valorisant et en approfondissant le Jean de Bologne “créateur”, plus que simple sculpteur de jardins. »

Jean de bologne. les dieux, les héros. genèse et fortune d’un style européen dans la sculpture

Jusqu’au 15 juin, Musée national du Bargello, Via del Proconsolo, 4, Florence, tél. 39 055 265 4321, mar.-dim. et les 1er, 3e et 5e lundis du mois 8h15-18h, fermé le 1er mai et les 2e et 4e lundis du mois. Cat., éd. Giunti, 383 p., 48 euros, ISBN 8-80-904292-1.

Jean de Bologne

- Commissaires de l’exposition : Beatrice Paolozzi Strozzi, directrice du Musée du Bargello, et Dimitrios Zikos. - Nombre d’œuvres : 77 marbres et bronzes

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°235 du 14 avril 2006, avec le titre suivant : Florence rend hommage à Jean de Bologne

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque