Samedi 17 novembre 2018

A fleur de peau

Tschäpe et Curlet se rencontrent à Albi

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 26 septembre 2003 - 336 mots

Rien ne semblait rapprocher le Fanco-Belge François Curlet de la Germano-Américaine Janaina Tschäpe. Pourtant, le centre d’art Cimaise et Portique, à Albi, leur a trouvé un terrain d’entente. Récit.

 ALBI - “Chat alors !”, s’exclamait-on dans l’émission culte Téléchat de Roland Topor. Le visiteur du centre d’art d’Albi pourrait faire de même en découvrant la nouvelle pièce de François Curlet : il ne s’agit ni plus ni moins que d’un vivarium pour chat que l’artiste a nommé d’un néologisme, le Chaquarium. Le félin retenu derrière sa vitre n’y semble pourtant pas comme un poisson dans l’eau, comprenant mal son nouvel état, à la fois privé de compagnie et de liberté. Pour faire le lien entre cette œuvre quelque peu déroutante et ses autres pièces, Curlet a installé dans son zoo sa fameuse noix de coco mondiale avec une nouvelle fonction toute trouvée, celle de litière.
Après cette entrée en matière un peu sèche, difficile d’opérer une transition avec le travail de Janaina Tschäpe. Néanmoins, François Curlet a proposé un sas dans lequel est diffusée la bande-son kitschissime du Peau d’âne de Jacques Demy, dont on ne sait à quel degré l’artiste nous invite à l’appréhender.
En fait de peau, celles mises en scène par Janaina Tschäpe sont plutôt de type visqueux, avec ses pieuvres camouflées et ses excroissances corporelles. Pour sa mythologie païenne, l’artiste semble aussi puiser l’inspiration dans une approche psychanalytique de la femme, être aquatique qui rejoue sans cesse une métaphore de l’accouchement. Cette atmosphère humide, accentuée par le bruit incessant d’une pluie tropicale, sied parfaitement aux espaces du centre d’art, eux-mêmes alimentés par une source. Les murs bruts accueillent encore des images projetées de sirènes échouées sur une plage ou de bulles de couleur se gonflant dans un torrent. Au bout du tunnel, une forme blanche apparaît. Vous n’arrivez pas à saisir son identité ? Donnez votre langue au chat !

CHASSÉ-CROISÉ

Jusqu’au 31 octobre, Cimaise et Portique, Moulins albigeois, 41 rue Porta, 81000 Albi, tél. 05 63 47 14 23, tlj sauf mardi 13h-19h.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°177 du 26 septembre 2003, avec le titre suivant : A fleur de peau

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque