Mercredi 20 novembre 2019

À fleur de peau

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 avril 2005 - 174 mots

BÂLE - De Van Gogh à Jeff Koons, en passant par Cézanne, Matisse, Mondrian, Picasso, Klee ou Beckmann, la Fondation Beyeler, à Bâle, explore le mythe de la fleur et s’interroge sur la place du motif floral dans l’art moderne.

Champ d’expérimentation picturale pour les artistes impressionnistes, la fleur permet d’exprimer leur perception immédiate de la nature. Pour Van Gogh, elle est une sorte d’autoportrait déguisé et devient la représentation de son expérience artistique, dépassant le statut du strict motif. Les œuvres de Giacometti, Hans Arp et Georgia O’Keeffe réunies à Bâle témoignent, quant à elles, du potentiel abstrait de la forme florale. Avec les clichés d’Edward Steichen, Imogen Cunningham, Irving Penn, ou encore Nobuyoshi Araki et Wolfgang Tillmans, la Fondation Beyeler accorde pour la première fois une place importante à la photographie. Le parcours inclut évidemment les célèbres « Flowers » d’Andy Warhol, qui offrent à la fleur une nouvelle postérité, tout comme en témoignent les installations et vidéos présentées.

« Le mythe de la fleur », Fondation Beyeler, Baselstrasse 101, Riehen/ Bâle, Suisse, tél.  41 61 645 97 00. Jusqu’au 22 mai.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°212 du 1 avril 2005, avec le titre suivant : À fleur de peau

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque