Erik Samakh

Au bord de l’eau !

Par Bénédicte Ramade · L'ŒIL

Le 27 août 2007

Érik Samakh s’est construit une solide réputation depuis une vingtaine d’années en travaillant avec le vivant et l’environnement tout entier. De ses voyages, il ramène des graines d’œuvres : de Rio et sa forêt urbaine de Tijuca, il a transporté des rêves arboricoles jusqu’à l’île de Vassivière en Limousin ; les batraciens qu’il a filmés dans son refuge des Alpes du Sud sont depuis les locataires de la grange de l’ancienne abbaye cistercienne de Maubuisson.
La nature orchestre toutes les recherches artistiques de cet artiste passionné par le son : les flûtes nichées dans les arbres du parc fonctionnent à l’énergie solaire pour chanter dans les cimes.
Rien de new age dans les recherches « vertes » de Samakh. La logique serait davantage de l’ordre du conte qu’instillent ses œuvres délicates et aériennes. L’eau y tient un rôle crucial : si elle coule partout sur le site, elle compose surtout la pièce la plus imposante et saisissante de cette exposition. Un grand miroir sombre recouvre entièrement la salle des religieuses en un jeu de réflexions merveilleux se référant aussi bien au vocabulaire abstrait de l’art du xxe qu’à des jeux d’eaux et d’architecture ancestraux. L’espace en se décuplant frôle le ravissement, un transport spirituel parfaitement adéquat en ces illustres murs.
Remarquablement articulée au parc, l’exposition génère différentes temporalités, du climat jusqu’au développement durable. La pièce d’eau intérieure renvoie ainsi au grand bassin un peu embourbé auquel Samakh compte bien redonner patiemment une activité de biotope en étudiant une manière de le purifier naturellement et d’y attirer de nouveau une faune riche, grenouilles en tête. Ces mêmes batraciens qui amorcent le parcours en multiprojection et participent de la logique de cycle naturel tissé avec dextérité par Samakh. Une présence naturelle de l’eau et son peuple, animée par le souffle de l’art.

« Au bord de l’eau, Érik Samakh », Abbaye de Maubuisson, rue Richard de Tour Saint-Ouen-­l’Aumône (95), tél. 01 34 64 36 10, jusqu’au 28 août.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°580 du 1 mai 2006, avec le titre suivant : Erik Samakh

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque