Echelles critiques

Par Manou Farine · L'ŒIL

Le 19 juin 2008

Explorateur indiscipliné à la source de l’art conceptuel en France, Jean-Michel Sanejouand poursuit son fureteur de chemin.

Et sur le chemin, il ramasse des petits cailloux. Il les assemble ensuite, tant et si bien qu’ils s’en trouvent sculptures. Peintes et unifiées de noir profond, ces petites combinaisons minérales et hasardeuses, pas plus hautes qu’un bibelot, se font alors tigres, cales, pousse-caillou ou navigateurs, au gré de leur forme et de la volonté de l’artiste. Autonomes à petite échelle, elles n’en attendent pas moins de devenir grandes. Très grandes même, à en juger le format monumental des deux sculptures en bronze déjà réalisées.

Dans la chapelle du Genêteil, les sculptures-maquettes devraient trouver une autre destination. Le changement d’échelle passera cette fois par l’image photographique. Pas tant agrandissement par défaut que piste nouvelle et manière pratique de montrer ces sculptures. Autrement dit, la question du format importe peu et la photographie ne serait qu’un support logique et rationnel de visualisation que Sanejouand prendrait plaisir à expérimenter. Passer à autre chose comme il aime à le faire depuis plus de quarante ans.

À ces photosculptures d’un nouveau genre, l’artiste adjoint malgré tout quelques Espaces-critiques, petits paysages vivement peints et colorés, organisés eux aussi autour de ces sculptures et dans lesquels il brouille plans, échelles et citations lointaines, vraies et fausses pistes de séries antérieures.

« Jean-Michel Sanejouand, œuvres récentes », chapelle du Genêteil, Centre d’art contemporain, Château-Gontier (53), tél. 02 43 07 88 96, jusqu’au 24 août 2008.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°604 du 1 juillet 2008, avec le titre suivant : Echelles critiques

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque