D’une fondation à l’autre

NSM Vie présente sa collection chez les Guerlain

Le Journal des Arts

Le 7 janvier 2000

Nombreuses aux États-Unis, les collections de photographie rassemblées par des entreprises sont encore rares en France. Jeune, puisque âgée de moins de trois ans, la Fondation NSM Vie expose pour la première fois une partie de son patrimoine, sur les murs d’une autre fondation privée, celle de Daniel & Florence Guerlain. Autour du thème du portrait, cette première réunit une quarantaine d’artistes, du classicisme aux recherches expérimentales, à travers trois générations.

PARIS - La photographie ayant été reconnue en Amérique avant la France, il est logique que des entreprises du Nouveau Monde aient aussi été pionnières dans la constitution de collections. La Lassalle Bank à Chicago, la Gilman Paper Company offrent des exemples pertinents. Le phénomène est beaucoup plus récent en France et concerne pour l’heure surtout le secteur financier. Ainsi, après le Crédit Commercial de France (CCF), NSM Vie, filiale assurance-vie de la banque ABN AMRO, a créé en 1997 sa fondation d’entreprise pour la photographie contemporaine. “La Fondation NSM Vie s’inscrit dans une continuité historique. Nous avons voulu pérenniser une tradition qui a débuté dans le groupe ABN AMRO, il y a plus de trente ans”, explique son directeur, Jack Avry. En effet, la Lassalle Bank– qui possède aujourd’hui 3 500 œuvres de 534 artistes – est devenue une filiale du groupe ABN AMRO, qui a lui-même rassemblé aux Pays-Bas, depuis 1977, des œuvres d’artistes nés ou vivant dans ce pays.

La collection est bâtie actuellement sur le thème du portrait et de l’autoportrait, mais d’autres pourraient être abordés à l’avenir. Les acquisitions sont décidées par une commission où siègent à la fois des représentants du personnel et des personnalités extérieures compétentes. “Nous avons l’objectif très fort de faire vivre cette collection à l’intérieur de l’entreprise. Les photographies seront bientôt présentes dans les lieux de travail, de réception, d’accueil de la clientèle”, poursuit Jack Avry dans un entretien publié dans un numéro hors série du Journal du Centre national de la Photographie (CNP), institution que soutient également la Fondation.

Ce premier accrochage va confronter trois générations d’artistes : de Jacques-Henri Lartigue, Cecil Beaton, Henri Cartier Bresson à Rineke Dijkstra, Vik Muniz, Jean-Baptiste Huynh, en passant par Araki, John Coplans, Gérard Rondeau… il reflétera la richesse d’approches et d’écritures que permet le portrait, de l’embellissement du sujet au travestissement du modèle, de la séance de pose à l’instantané, de la recherche d’une vérité profonde à la mise en scène… autant de “Figures libres”, titre de l’exposition.

- COLLECTION NSM VIE/ ABN AMRO, FIGURES LIBRES, 16 janvier-12 mars, Fondation d’art contemporain Daniel & Florence Guerlain, 5 rue de la Vallée, 78490 Les Mesnuls, tél. 01 34 86 23 24, tlj sauf mardi et mercredi 11h-18h.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°96 du 7 janvier 2000, avec le titre suivant : D’une fondation à l’autre

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque