Mercredi 12 décembre 2018

Dominique Perrault, architecte

Par Éric Tariant · Le Journal des Arts

Le 3 janvier 1998 - 300 mots

Quelles sont vos attentes, vos souhaits pour l’architecture française en 1998 ?
Nous espérons que l’année qui suit sera meilleure que la précédente. C’est une forte nécessité pour une profession qui, aujourd’hui, est parfaitement sinistrée. Ce qu’on peut espérer, c’est qu’il y ait une perméabilité ou une capillarité plus importante en termes de commandes sur des sujets ou des thèmes qui n’ont pas vu le jour en 1997.

Les crédits du ministère de la Culture consacrés à l’architecture ont augmenté de plus de 10 % dans le budget 1998. Qu’en pensez-vous ?
C’est extrêmement positif. Mais il faut savoir que ces crédits sont essentiellement consacrés à la formation des architectes. J’espère qu’en parallèle à ces crédits complémentaires, qui sont plus que nécessaires, la maîtrise d’ouvrage publique va continuer à exister et que le ministère de la Culture sera attentif à cette qualité de maîtrise d’ouvrage. Car on peut observer qu’avec la disparition des grands travaux, on a assisté à la disparition de la grande maîtrise d’ouvrage publique. Et cela, c’est une plus grande perte encore que de voir disparaître des architectes. Il y beaucoup d’architectes, mais très peu de ces  maîtres d’ouvrages publics qui ont le sens du service public et une certaine éthique du service public.

Que pensez-vous de la fusion de l’Architecture et du Patrimoine au sein d’une même direction de ministère, attribuée à François Barré ?
Je trouve cela très bien mais encore insuffisant. Maintenant, il faudrait arriver à  faire fusionner tout ce qui concerne l’aménagement urbain. Si l’on pouvait rassembler les trois composantes qui organisent notre cadre de vie – le visible de la ville –, c’est-à-dire le patrimoine, l’architecture contemporaine et l’aménagement urbain, on aurait là un lieu interactif de réflexion et d’action qui serait inédit et qui n’a rien à voir avec un grand ministère pachydermique.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°51 du 3 janvier 1998, avec le titre suivant : Dominique Perrault, architecte

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque