Dessins minés

Alain Séchas s’engage à Dijon

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 6 février 2008

En 1998, le critique d’art Juan Vicente Aliaga organisait à l’Ivam, à Valence (Espagne), une exposition monographique consacrée à Pierre Molinier qui, par le biais du photomontage et de la photographie, dévoilait sa fascination pour l’ambiguïté sexuelle et les fétiches, le tout dans un style décharné et dépouillé. Le même commissaire propose aujourd’hui la première exposition en Espagne de Claude Cahun (1894-1954), une artiste que l’on ne cesse de redécouvrir.

DIJON - “Prends le taureau par les cornes.” Cette injonction, peinte sur le mur d’entrée du Consortium, façon message lumineux déroulant et laconiquement signé Jenny Holzer, donne le ton de l’exposition d’Alain Séchas à Dijon. L’artiste ne semble pas avoir joué sur les mots puisqu’il dévoile un grand nombre de nouvelles pièces dans les espaces du centre d’art. Comme il en avait déjà montré la voie il y a quelques mois à la galerie Jennifer Flay à Paris et au Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg, il poursuit son association de sculptures en trois dimensions et de dessins ou peintures en deux, qui se complètent et s’enrichissent. Ici, il s’agit ni plus ni moins, par exemple, que d’une chatte en vacances, égarée sur une quelconque plage peinte sur toile. Cette midinette fait face à deux autres chats qui se bagarrent, devant un autre tableau dont le commentaire est éloquent : “Bas les pattes, pauvre con !” Le clou de la manifestation se situe dans une petite salle annexe dans laquelle tourne un étrange cochon ailé, le fameux Jurassik Pork. Les phares qui lui servent d’yeux permettent à l’aventurier qui pénètre dans cet espace de découvrir de bien étranges peintures rupestres qui se déploient sur les murs. Plongé dans une brume diffusée par des fumigènes, le lieu se découvre lampe torche à la main. Là, l’artiste règle quelques comptes en jouant sur les mots et propose un site archéologique du présent, reléguant certains des acteurs du milieu de l’art, brocardés pour leurs positions archaïques, au rang de dinosaures. Ailleurs, répondant à un monde où les questions de l’érotisme et de la sexualité ne cessent d’envahir les médias, Alain Séchas nous expose le dessin d’un monstre tout simplement nommé Éjaculator ou un diaporama dans lequel ses chats viennent faire de la figuration parmi des femmes nues de magazines. Plus loin encore, un petit homme vert tenant dans ses mains un hamburger ne peut s’empêcher de lâcher cette phrase : “Ça fait longtemps que je n’ai pas mangé de cette merde.” Prenant appui sur un vocabulaire simple et efficace, Séchas propose des saynètes à la fois graves et humoristiques pour nous offrir, l’air de rien, ce qui devient de plus en plus rare : un art engagé.

- ALAIN SÉCHAS, JURASSIC PORK, jusqu’au 2 février 2002, Le Consortium, 16 rue Quentin, 21000 Dijon, tél. 03 80 30 75 23, tlj sauf dimanche et lundi, 14h-18h.

I Love Dijon

L’exposition d’Alain Séchas à Dijon s’inscrit dans un automne d’arts contemporains proposé par le Consortium et Nouvelles Scènes. Dans le même temps, cinq nouvelles sculptures de Niki de Saint-Phalle sont installées dans des cours d’hôtels particuliers et dans l’espace public. L’Usine (37 rue de Longvic) accueille, du 27 novembre au 2 février, un ensemble important d’œuvres de Felix Gonzalez-Torres. Le même lieu présente, à l’initiative du Frac Bourgogne, un pan du travail de Gil Joseph Wolman (jusqu’au 29 décembre). Toujours à l’Usine, mais du 25 novembre au 1er décembre, seront exposés les travaux de Trisha Donnelly, Annika Larsson, Bernhard Martin, Liam Gillick et Virginie Marnat-Leempoels. Enfin, deux projets sont également proposés dans ce cadre : Didier Marcel expose dans son atelier sa dernière pièce 101, 102, 103, 104 (jusqu’au 25 novembre, tél. 03 80 67 28 07) et Yan Pei-Ming dévoile la maquette de son prochain atelier signé par l’architecte japonais Shigeru Ban (25 novembre – 1er décembre, 35 rue Colson).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°136 du 9 novembre 2001, avec le titre suivant : Dessins minés

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque