Vendredi 4 décembre 2020

Dessins et gravures du Parmesan

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 février 2011 - 170 mots

PARIS - Le cabinet de dessins de l’École des beaux-arts de Paris présente l’école émilienne (de la Renaissance) à travers une trentaine de dessins et gravures, puisant dans ses fonds et dans ceux du collectionneur genevois Jean Bonna.

Le discours s’organise autour de la figure clé de Girolamo Francesco Maria Mazzola, dit Le Parmesan (1503-1540) et des différentes périodes qui ont jalonné sa création, de Parme à Bologne. L’exposition s’attarde à montrer comment l’artiste maniériste a subi l’influence du Corrège, de Michel-Ange et de Raphaël, découverts lors de son voyage à Rome de 1524 à 1527 et dont il était un fervent copiste. Elle précise aussi le rôle du dessin préparatoire dans l’œuvre du peintre de La Vierge au long cou et comment il a fait de ses gravures des œuvres à part entière.

« Parmesan,

l’œuvre au noir, dessins et gravures en clair-obscur », École nationale des beaux-arts de Paris, cabinet des dessins Jean-Bonna, 14, rue Bonaparte, 75006 Paris, tél. 01 47 03 54 15, www.ensba.fr. Jusqu’au 6 mai

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°341 du 18 février 2011, avec le titre suivant : Dessins et gravures du Parmesan

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque